Les entrepreneuses africaines seraient à l’origine de 65 % de la richesse du continent

Depuis quelques années, l’Afrique se pare d’une image de continent vierge et dynamique où tout reste encore à construire. Cette image, l’Afrique ne l’a pas volée et les initiatives entrepreneuriales y sont nombreuses et avec une forte représentation de femmes. D’après le cabinet Roland-Berger, 24 % des femmes africaines actives créeraient leur entreprise, représentant à elles seules 65 % de la richesse du continent.

 

Le plus fort taux d’entrepreneuses

Sur les 312 millions de femmes que compte le continent africain, 24 % d’entre elles (âgées de 18 à 64 ans) se seraient lancées dans la création d’une entreprise. Ce chiffre impressionnant fait de l’Afrique le continent qui compte le plus de femmes créant une entreprise en termes de quantité, mais aussi en termes de proportion.

Juste derrière l’Afrique, arrive l’Amérique latine avec 17 % des femmes qui créent leur entreprise, puis l’Amérique du Nord avec 12 %, l’Asie du sud-est/Pacifique avec 11 % et le Moyen-Orient avec 9 %. Enfin, l’Asie et l’Europe arrivent ex æquo à la dernière place avec seulement 6 % des femmes qui entreprennent. De quoi rendre les chiffres africains encore plus impressionnants.

 

Une forte valeur ajoutée pour le continent

Cette forte présence des entrepreneuses sur le continent africain représente une énorme valeur ajoutée pour l’ensemble des pays. En effet, il est estimé que les Africaines à la tête de leur entreprise produiraient entre 150 et 200 milliards de dollars de valeur ajoutée. Elles représentent donc, à elles seules, 65 % de la richesse du continent.

Ce mouvement important venant des femmes africaines s’explique en partie par leur volonté de prendre leur vie en main et de dépasser l’absence d’infrastructures locales qui paralysent tant l’économie africaine. Puis, il y a également l’arrivée du numérique qui a facilité l’entrepreneuriat, mais ouvre également un champ d’innovation immense dont les Africaines se sont emparées.

En plus, le marché du numérique est gigantesque en Afrique. On recense environ 700 millions d’internautes sur le continent. De nombreuses start-ups ont donc pu voir le jour et de nombreux emplois qualifiés ou non sont apparus. L’espace vierge que ces entrepreneuses ont trouvé leur a permis de prendre toute la place dont elles avaient besoin.

 

De nombreuses disparités tout de même

Si on a souvent le mauvais réflexe de considérer l’Afrique comme une seule entité, il ne faut pas ignorer les importantes disparités qui existent d’une région à l’autre. Par exemple, en matière d’entrepreneuriat, l’Afrique subsaharienne est particulièrement active et 26 % des femmes y créent leur entreprise. À l’inverse, l’Afrique du Nord est une terre plus difficile pour les femmes puisque seulement 8 % d’entre elles y entreprennent.

Enfin, il faut bien comprendre que tout n’est pas rose au pays des chiffres. En effet, quand on creuse les études en la matière, on découvre que beaucoup de ces femmes entreprennent parce que le marché du travail leur est totalement inaccessible, notamment à cause d’un très faible taux d’alphabétisation.

 

Votre Note
Vote pris en compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter