Vers une réconciliation entre JavaScript et SEO ?

Le JavaScript, c’est ce langage informatique de plus en plus populaire chez les programmeurs et les développeurs. Il permet de créer des sites élégants et dynamiques. Il a connu un véritable essor en même temps que celui des applications mobiles. Pourtant, utiliser ce type de langage de programmation aujourd’hui implique également de sacrifier sa stratégie SEO. Un beau langage certes, mais un langage en forme de casse-tête pour les développeurs.

 

Un contenu difficile à crawler

Pour qu’une page soit indexée par Google, il faut qu’elle soit crawlée par un robot du moteur de recherche. C’est-à-dire que le robot parcourt la page pour en analyser le contenu (articles, images, liens, etc.) pour pouvoir le ranger à la bonne place dans ses résultats de recherche. Le SEO va donc prendre en compte les exigences connues de ce robot pour produire un contenu qui aura le maximum de chances d’être correctement indexé.

Concernant ce langage informatique, c’est là où le bât blesse. En effet, les robots de Google ne sont pas vraiment à jour en matière de crawl du JavaScript. Quand ils repèrent une page entièrement codée avec ce type de langage, le robot mobilisé pour l’analyser provient d’une version de Chrome datant de 2015, autant dire un dinosaure dans le monde d’Internet.

 

Des conséquences néfastes pour les stratégies SEO

Dans les faits, il semble que les robots Google ne soient pas vraiment en mesure d’analyser une page contenant du JavaScript, et encore moins une page entièrement codée avec ce type de langage. Face à une page codée avec ce type de langage, le robot de Google n’attendra jamais plus de 5 secondes. Il passera donc à côté de beaucoup d’éléments, percevra la page comme étant vide et ne l’indexera donc pas. Ce langage de programmation est donc un langage à double tranchant : vous aurez un beau site, mais invisible.

Selon la quantité de ce type de code sur votre site, l’incapacité des robots Google à l’analyser correctement va avoir des conséquences diverses. Il est donc conseillé de limiter, pour le moment l’utilisation de ce type de langage à certaines zones de votre site que vous veillerez à maintenir dispensables pour votre stratégie de référencement naturel. Gardez la structure de navigation de votre site en HTML.

Si vous voulez un site avec de langage de programmation d’un bout à l’autre, vous pouvez opter pour la technique de pré-rendu. C’est-à-dire que vous développez une version du site en HTML et CSS pour les serveurs et les robots Google et une version JavaScript pour vos visiteurs. Le contenu est identique, seule la manière dont il est codé change. Vous pouvez également optimiser le temps de rendu pour que le robot perçoive les éléments du site en moins de 5 secondes.

 

Vers une réconciliation ?

Tout Internet, et même les autres moteurs de recherche, attendent avec impatience le jour où Google indexera aussi bien le JavaScript que le HTML. En Mai dernier, le moteur de recherche annonçait fièrement pouvoir comprendre le langage de programmation, mais dans les faits, cela ne semble pas encore vraiment le cas.

Malgré tout, les différents acteurs d’Internet semblent optimistes sur la question : Google a reconnu le problème et travaille sans doute activement à le résoudre dans les mois à venir. La réconciliation entre le JavaScript et le SEO est donc, semble-t-il, imminente.

 

Votre Note
Vote pris en compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter