L’accès à internet dans le monde ralentit

Les prévisions de l’ONU estimaient qu’en 2017, la moitié des Hommes sur Terre auraient accès à internet. Ce seuil symbolique a été déplacé par l’organisation en 2019 et plus précisément vers la mi-année.

Le constat est simple, la population mondiale ne cesse de s’accroître et les opérateurs web ne se pressent pas pour raccorder les habitants de zones dites non rentables. En effet, pour ces sociétés, il s’agit de réaliser des investissements considérables qui ne rapporteraient presque aucun bénéfice.

On arrive à une situation dans laquelle les pays du Nord sont très bien connectés alors que les pays du Sud le sont beaucoup moins. On notera par exemple que plus de 98% des islandais ont accès à internet. A l’inverse, selon l’article du journal Le Monde du 22/10/2018, seulement 1,2% des Érythréens auraient accès au World Wide Web.

Ce phénomène renforce les inégalités entre les personnes connectées et non-connectées.

Pour pallier à cette situation, les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) se lancent dans le développement de technologies peu coûteuses pour démocratiser l’accès au web.

 

Share This