Bytedance, la start-up chinoise qui inquiète l’Amérique

Bytedance, c’est une start-up chinoise qui fête seulement ses six ans. Pourtant, elle est sur le point d’être valorisée à plus de 75 milliards de dollars et de dépasser ainsi les plus grosses entreprises américaines, Uber en tête. Encore une preuve de l’inévitable ascension économique de l’Empire chinois qui inquiète tant les États-Unis et leur président Donald Trump.

 

Bytedance, une start-up inconnue en Occident

Le plus étonnant avec le succès fulgurant de cette entreprise, c’est que presque personne en Occident ne connaissait son existence il y a encore quelques semaines. Pour que le grand public européen et américain apprenne son existence, il aura fallu que le Wall Street Journal la présente comme étant la société qui dépasserait bientôt Uber.

Pourtant, le succès de la startup est indéniable. À l’origine, elle a lancé Toutiao, un agrégateur d’actualité du même genre que Google Actu. Cependant, son agrégateur d’actualités a, dès le départ, intégré un logiciel d’intelligence artificielle pour proposer des articles ciblés aux utilisateurs. 600 millions d’utilisateurs plus tard, l’application était en tête des applications chinoises d’actualité.

 

La création d’un empire

Yiming Zhang, le créateur de Bytedance, a de la ressource et de l’ambition. Il ne s’est donc pas contenté d’une application d’actualité. Il a rapidement compris que le média du futur et celui privilégié par la jeune génération, c’était la vidéo. Il a donc développé Xigua vidéo et a réussi à convaincre 300 millions de clients supplémentaires.

La société innovante a également développé Hypstar et TikTok. Ces applications proposent des vidéos courtes et rythmées sur tous les sujets. Son succès a pris de court tout le monde dont les géants de l’Internet chinois comme Alibaba, Baidu et Tencent, mais aussi les Américains. Ses applications vidéos sorties au début des années 2010 étaient très en avance sur Instagram, Snapchat et YouTube.

 

>> A lire aussi : Tik Tok, l’application la plus téléchargée au monde

 

Un entrepreneur ambitieux et des tensions sino-américaines

Yiming Zhang ne semble pas vouloir s’arrêter à une valorisation boursière de 75 milliards de dollars, au contraire. Il a toujours refusé les propositions de financement de la part d’Alibaba, Baidu et Tencent parce qu’il les considère comme l’arrière-garde du Net chinois. De plus, Yiming Zhang a publiquement déclaré vouloir les renverser.

De plus, tous les spécialistes économiques du monde et de la Chine sont catégoriques, ce n’est plus qu’une question de temps avant que cet homme d’affaires s’attaque au marché mondial. De quoi renforcer les inquiétudes des Américains et de leur gouvernement, déjà préoccupé par la croissance de l’économie chinoise. En multipliant les innovations dans le domaine du numérique, la Chine marche sur les plates-bandes des États-Unis. Une déclaration de guerre commerciale pour Donald Trump.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter