Comment la robotique collaborative réinventera l’emploi de l’industrie de demain

Après une décennie difficile faisant suite à la crise de 2008, l’industrie française essaie de rebondir. Avec la robotique collaborative, elle peut augmenter sa productivité ainsi que sa compétitivité, et ce, tout en sauvegardant les emplois de ses salariés et en attirant les nouvelles générations.

L’automatisation de l’industrie n’est pas nouvelle, prenant la forme de machines de plus en plus perfectionnées, rapides et dangereuses mais aussi de plus en plus chères. Au point que les TPE et les PME, qui constituent 90% du tissu industriel français, incapables d’accéder à un tel niveau d’automatisation, éprouvent toujours plus de difficultés à lutter contre une concurrence désormais mondiale.

 

Un petit bras touche à tout

La robotique collaborative, branche de la robotique lancée il y a un peu plus de dix ans par Universal Robots, répond aux besoins d’automatisation des entreprises à l’aide des cobots. Un cobot (croisement des mots « robots » et « collaboratif ») est un robot prenant la forme d’un bras mécanique automatisé, capable d’effectuer une très grande variété de tâches. En effet, là où les robots industriels sont spécialisés et créés pour une activité spécifique (comme le polissage, la soudure ou l’assemblage de pièces), un cobot est, en fonction de sa programmation, capable de tout faire ou presque.

 

Une flexibilité et une accessibilité inégalées

Petits et légers (quelques kilos tout au plus), les cobots sont aisément transportables d’un endroit à l’autre, (ce qui les rend très flexibles). Ils sont par ailleurs facilement redéployables à un autre endroit de la chaîne de production et reprogrammables pour une tâche différente en fonction des évolutions des besoins.

Pour qu’un cobot puisse accomplir la tâche qui lui est attribué, des outils (pince de préhension, ventouses, lampes d’éclairages, visseuse) lui permettent de poncer, pincer, souder, saisir et analyser toujours plus de produits dans toujours plus de conditions différentes. Cela les rend capables de s’adapter à toute évolution des besoins de l’entreprise.

 

En toute sécurité

Loin de remplacer les opérateurs humains en charge de ces tâches, les cobots ont au contraire été conçus pour travailler avec eux. En libérant les employés des tâches répétitives et dangereuses, ils permettent à ces derniers de se concentrer sur des activités plus sûres, plus qualifiées et à plus forte valeur ajoutée, que ce soit piloter le cobot, le programmer ou superviser son activité, permettant aux employés d’acquérir de nouvelles compétences.

Le cobot travaille également en toute sécurité, sans cages de protection contrairement aux robots industriels. Munis de capteurs de force-couple qui lui confèrent un sens du toucher, il travaille avec précision sans utiliser plus de force que nécessaire et à vitesse réduite, ce qui réduit les risques de collision. Les Cobots sont en outre programmés pour arrêter toute activité lorsqu’on entre dans leur environnement de travail immédiat.

Avec les cobots, l’industrie française a l’occasion de se moderniser à moindre coût et également d’attirer les nouvelles générations, plus diplômées et enclines à travailler avec des robots nouvelle génération.

Pour plus d’information rendez-vous sur le site : https://www.universal-robots.com/fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter