La technologie d’écran pliable de Samsung a été volée

Décidément, cette innovation qui devait faire de Samsung l’incontestable numéro un des constructeurs de smartphone n’en a pas fini de lui jouer des tours. La firme n’a même pas officiellement annoncé la commercialisation de son premier modèle que ses concurrents sont déjà en train de le faire. Cerise sur le gâteau, le fabricant coréen vient d’apprendre que la technologie d’écran pliable qu’elle a développée pendant 6 ans, pour un montant de 130 millions de dollars, a été volée.

 

Une technologie volée à Samsung et revendue

C’est le jeudi 29 novembre 2018 que la nouvelle est tombée suite à un communiqué du bureau du procureur du district de Suwon (Corée du Sud). Dans ce communiqué, le procureur accusait onze personnes d’avoir dérobé des secrets industriels au constructeur coréen. Ces données technologiques ont ensuite été revendues à des entreprises chinoises via des sociétés fictives.

Un des fournisseurs de la firme sud-coréenne aurait transmis les plans de fabrication des écrans à une société qu’il aurait créée. Les plans auraient ensuite été vendus à des entreprises chinoises pour un montant de 14 millions de dollars. Le constructeur coréen a immédiatement réagi à la nouvelle en communiquant sa surprise et sa consternation. On imagine aisément qu’il y a également beaucoup de colère derrière la façade médiatique.

 

>> A lire aussi : le smartphone a écran pliable de Samsung enfin dévoilé

 

Une concurrence très rude sur les mobile à écran pliable

Il y a un mois à peine, le fabricant Sud-Coréen présentait un prototype de son futur mobile flexible aux développeurs du monde entier. L’objectif étaient de les préparer aux changements que cette innovation allait provoquer. 7 ans après le premier modèle flexible, la firme coréenne présentait enfin ce smartphone dont le développement aura pris 6 années et coûté 130 millions de dollars.

Cependant, avant même de se faire voler cette technologie, l’entreprise sud-coréenne devait affronter une concurrence très rude. Une marque chinoise avait déjà dévoilé son mobile flexible, volant de peu l’exclusivité au fabricant Coréen. De plus, même Microsoft semble sur le point d’annoncer la commercialisation d’un mobile flexible.

 

>> A lire aussi : FlexPai commercialise le premier smartphone à écran pliable

 

Un coup raté pour Samsung ?

La société Sud-Coréenne est déjà le premier fabricant de mobiles avec environ 20 % des parts du marché mondial. L’entreprise n’a donc rien à prouver à personne et il semble logique qu’elle ait pris son temps avant de sortir son premier téléphone pliable. L’objectif était d’être sûr de ne pas rater la sortie de son nouveau modèle.

Cependant, cette innovation que tout le monde attendait comme la preuve définitive de la supériorité du fabricant coréen sur ses concurrents ne semble pas tenir ses promesses. Même si l’entreprise ne joue pas son avenir avec cette innovation, cela ne lui permettra pas de prendre l’avantage sur ses concurrents pour les 10 années à venir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter