En pleine tempête, Tesla nomme un Français comme bras droit d’Elon Musk

Alors que depuis quelques semaines le PDG de Tesla, Elon Musk, multiplie les déclarations et les comportements de nature à inquiéter les investisseurs, l’entreprise vient de nommer un nouveau président en charge des activités automobiles : Jérôme Guillen. Les investisseurs espèrent qu’il redressera l’entreprise avant le point de non-retour.

 

Jérôme Guillen, un Français expatrié depuis 20 ans

Jérôme Guillen est un ingénieur diplômé de l’ENSTA ParisTech qui s’est rapidement expatrié pour travailler hors des frontières françaises. Il a alors été, pendant plusieurs années, à la tête du département « business innovation » au sein de Daimler, un célèbre constructeur automobile allemand.

Depuis 2013, Jérôme Guillen travaille pour l’entreprise d’automobiles électriques Tesla. Il est entré dans l’entreprise grâce à sa nomination comme vice-président en charge des ventes, puis il a été à la tête de l’un des projets les plus ambitieux de la marque : le développement d’un camion totalement électrique, le Tesla Semi.

 

D’autres nominations annoncées

La nomination de Jérome Guillen comme président en charge des activités automobiles n’est pas arrivée seule. Elon Musk a également annoncé d’autres changements à ses employés. Ainsi, d’autres membres de l’entreprise américaine se sont vus donner de nouvelles affectations.

Kévin Kassekert sera le nouveau directeur des ressources humaines, Chris Lister le nouveau chef des usines, Felicia Mayo la nouvelle vice-présidente chargée de la diversité, Laurie Shelby la nouvelle vice-présidente responsable de l’environnement et de la sûreté, Cindy Nicola la nouvelle vice-présidente en charge du recrutement et Dave Arnold, le seul à arriver dans l’entreprise pour l’occasion, sera directeur de la communication.

 

Tesla en pleine tempête

Ces nombreuses nominations font suite aux dernières turbulences que l’entreprise a traversées, notamment avec le départ de nombreux hauts responsables. Elles ont également comme objectif de rassurer les investisseurs et de soutenir le PDG, Elon Musk, qui avait révélé en août dernier au New York Times être dans un grave état de stress et de dépression à cause du surmenage.

Sans doute, cet état de stress et de surmenage peut-il être lié aux récentes frasques du célèbre homme d’affaires. En effet, si les investisseurs ont besoin d’être rassurés, c’est parce qu’ils doutent de la capacité du constructeur à tenir un rythme de production viable, mais surtout parce qu’ils doutent du PDG lui-même.

Dernièrement, le milliardaire a multiplié les faux-pas, entre son interview préoccupante au New-York Times, son tweet annonçant qu’il envisageait de retirer l’entreprise de construction automobile de la bourse et sa récente interview pendant laquelle il a été filmé en train de fumer du cannabis. De ce fait, de nombreux investisseurs aimeraient sans doute se débarrasser de lui ou, au moins, veiller à ce qu’il soit bien entouré. Avec ces nombreuses nominations, c’est peut-être chose faite.

 

Cependant, le milliardaire américain ne fait pas qu’accumuler les erreurs. En effet, il vient d’annoncer le premier voyage commercial autour de la Lune. Le passager de la compagnie SpaceX sera le milliardaire Japonais, Yasuka Maezawa.

 

Votre Note
Vote pris en compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter