Zoov, le service européen de vélos électriques partagés qui respecte la ville

Zoov est le premier service de partage de vélos à assistance électrique qui garantit un partage respectueux de la voie publique grâce à une nouvelle génération de borne de stationnement légère et ultra-compacte, dédiée aux zones les plus denses. Le service entrera d’ici quelques semaines en test sur le plateau de Saclay pour desservir les principales communes, entreprises et gares du territoire.

 

Des stations 4 fois plus compactes que les solutions actuelles

“Au fil de nos observations et de nos discussions avec les élus locaux, nous avons vite compris l’importance critique des stations dans les zones à forte densité comme les gares ou les lieux touristiques.” explique Amira Haberah, co-fondatrice et Directrice Marketing et Commercial de Zoov. Dans les zones moins denses offrant la possibilité de stationner des vélos sans gêner la circulation des autres usagers, le parking hors station est autorisé.

La station Zoov, qui a fait l’objet de deux dépôts de brevet, fonctionne sur le principe des chariots de supermarché. Une seule borne en forme d’arceau accueille un premier vélo, qui sert lui-même de borne pour un nouveau vélo. Cette solution, qui permet de garer jusqu’à 20 vélos sur une place de parking standard, est extrêmement facile à installer puisqu’elle ne nécessite pas de travaux ou de génie civil. Son installation, gratuite pour les collectivités, offre aux habitants un accès au service en quelques semaines.

 

Des vélos électriques de qualité, connectés, pour rouler bien et longtemps

Dès le début, Zoov s’est positionné en concepteur et opérateur de son service de vélo-partage. Du design à la mécanique en passant par l’électronique, le logiciel et la gestion des données, les vélos Zoov ont été intégralement conçus en France, avec un seul objectif : offrir des trajets d’un niveau de confort encore jamais atteint sur un service de partage. “Côté confort, nous avons notamment fait le choix de vraies roues de vélo à rayons et de pneus à chambre à air. Côté assistance électrique, nous utilisons un capteur de couple qui adapte le niveau d’aide au besoin de l’utilisateur et permet de s’affranchir du changement de vitesses.” explique Arnaud Le Rodallec, co-fondateur et Directeur Général de Zoov. Le design du vélo et de la station a été réalisé en collaboration avec l’agence parisienne eliumstudio.

 

 

Pour déverrouiller puis verrouiller le vélo, tout se passe dans l’application, via la connexion Bluetooth entre le smartphone de l’utilisateur et le vélo. Il suffit de scanner le code du vélo pour le déverrouiller, et de mettre fin au trajet depuis l’application pour que le vélo se verrouille grâce au moteur. Ce système d’immobilisation par le moteur, sans verrou physique, permet de réduire drastiquement les risques de vol et de dégradation.

En complément, chaque vélo Zoov est équipé de capteurs destinés à améliorer les opérations de maintenance. “Un des principaux enjeux pour les acteurs de la mobilité partagée est d’être capable d’offrir un service de qualité dans la durée. Nous apprenons des données remontées au quotidien par nos vélos, avec l’objectif de détecter un problème, et d’intervenir, avant même que celui-ci ne devienne critique pour l’utilisateur.” explique Eric Carreel, co-fondateur et Président de Zoov.

 

Envie de soutenir Zoov ? Votez pour ce nouveau service de vélos électriques partagés sur Les Pépites Tech.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter