Chrome 71 : Google va continuer à combattre la publicité abusive

La prochaine version du navigateur Web de Google, Chrome 71 devrait bientôt être disponible et de nouvelles informations sur les améliorations qu’elle contiendra ont été révélées. Parmi ces informations, on compte notamment la volonté du géant américain de combattre les contenus publicitaires abusifs et trompeurs en bloquant automatiquement ce genre d’annonce.

 

Une publicité bien particulière sera ciblée sur Google Chrome

La firme de Mountain View n’est pas contre les campagnes marketing sur le Net, bien au contraire. L’immense majorité des revenus de l’entreprise sont liés aux annonces faites sur internet. Cependant, il y a certaines conséquences de campagnes marketing que le géant américain sanctionne. Les sites trop chargés en annonces jusqu’à en ralentir la vitesse d’affichage de leurs pages seront, par exemple, mis plus bas dans les résultats de recherche.

Dans le même genre, le navigateur web bloque, depuis sa version 68, l’affichage des campagnes marketing dans de nouvelles fenêtres ou dans de nouveaux onglets. Le navigateur ne combat donc pas directement les campagnes marketing sur internet, mais il combat les conséquences négatives qu’elle pourrait avoir sur la fluidité de l’expérience de l’utilisateur.

 

Google s’attaque aux publicités abusives

Avec la version Chrome 71, le navigateur web estime s’attaquer à ce qu’il appelle les campagnes abusives. En effet, ce type de campagnes tentent de tromper l’utilisateur pour le pousser à cliquer sur des annonces sans même s’en rendre compte. Un des grands classiques dans le domaine, c’est l’annonce transparente qui recouvre toute la page. L’utilisateur croit cliquer sur le contenu qu’il lit, mais il clique sur une campagne marketing.

Parmi les annonces estimées trompeuses par le géant américain, on compte également les redirections automatiques sans information préalable, les éléments de navigation trompeurs, ainsi que les codes malveillants. La prochaine version du navigateur internet bloquera toutes les annonces des sites qui contiennent au moins une publicité abusive, sans prendre la peine de trier celles qui sont légitimes de celles qui ne le sont pas.

 

Un gros manque à gagner pour les sites

Si le géant américain a mis en place cette option dans la prochaine mise à jour de son navigateur Web, c’est pour encourager les sites à modifier leurs habitudes. Effectivement, perdre tous les revenus de son affichage publicitaire à cause d’une seule annonce abusive les forcera sans doute à être plus vigilants sur les méthodes qu’ils emploient.

Cette nouvelle version sortira en décembre et les développeurs Web auront 30 jours pour s’adapter avant que le blocage de leur site ne commence. Une situation qui en a énervé certains et qui en a inquiété d’autres. Ils se demandent, en effet, s’il est vraiment sage de laisser le géant américain être le seul à déterminer le genre de publicité qu’un site Internet peut afficher ou non.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter