12 octobre 1492 : la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb

Chaque année, plus précisément, le 12 octobre, les pays hispanophones situés en Amérique et l’Espagne commémorent un événement historique. Il s’agit du « Día de la raza » traduit par « Jour de la race », ou communément appelé « El día de la hispanidad », « Le jour de l’hispanité » ; où une grande fête avec différentes animations remplissent tous les coins des rues. Et aux États-Unis, la découverte de l’Amérique est célébrée le deuxième lundi du mois d’octobre, comme le « Columbus Day » ou « Jour de Colomb ».

Jusqu’à aujourd’hui, la fête de l’hispanité est de plus en plus populaire. Des aventures émouvantes jusqu’aux histoires impressionnantes, découvrons ensemble cet événement marquant.

 

 

Les faits marquants qui ont conduit Christophe Colomb vers l’Amérique

Depuis le Moyen-âge, de nombreux explorateurs ont déjà tenté de naviguer vers l’Amérique. Pourtant, seul Christophe Colomb a réussi à nous le faire connaître le nouveau monde.

Excellent navigateur, jeune cartographe et génois, Christophe Colomb est doté de potentiels qui lui permettent d’être célèbre. Il a pour projet d’atteindre l’Inde par l’Ouest sans contourner l’Afrique ; dans le but de chercher des épices. Soutenu dans son projet par la reine d’Espagne, Isabelle de Castille, Christophe Colomb est promu Amiral.

Le 3 août 1492, il quitte Palos de la Frontera, un port d’Andalousie situé au Sud de l’Espagne avec ses 3 navires nommés La Pinta, la Niña, la Santa María. Lors de son voyage, Christophe Colomb et son équipage s’arrêtent dans un premier temps aux îles Canaries puis reprennent, dans un second temps, la mer en direction de l’Ouest, le 9 septembre 1492.

 

 

36 jours plus tard, soit le 12 octobre 1492, ils atteignent l’île des Bahamas, en Floride, au Sud des États-Unis actuels. Christophe Colomb pense avoir atteint l’Asie. Quelques jours plus tard, il découvre l’île de Cuba et l’île d’Haïti.

Son exploration dure 6 mois, puis il revient en héros en Espagne, tout en racontant ses grandes découvertes. Par ailleurs, il sera anobli et a refera le voyage vers le nouveau monde à plusieurs reprises. Cela lui permettra de découvrir  progressivement de nouvelles terres. Citons par exemple, la Guadeloupe et Porto Rico.

 

 

Les impacts de la découverte de l’Amérique sur le monde d’aujourd’hui

Le début de la colonisation de l’Amérique par les Européens, est surtout marqué par la venue de Christophe Colomb. Suite à cet événement, les Européens ont commencé par s’approprier des terres appartenant à la population locale. Et se croyant être en Inde, Christophe Colomb a appelé ces habitants les Indiens. Mais pour éviter de les confondre aux vrais habitants d’Inde, il les a appelé « Les Amérindiens » ou les « Indiens d’Amérique ».

Le temps a passé, et jusqu’à nos jours, ces peuples ont pour la plupart su conserver leur propre culture ou l’ont adapté à la culture europèenne. Cependant, la découverte de l’Amérique a engendré un bouleversement hors du commun sur les populations locales notamment via le mettissage avec les Européens. Et de génération en génération, le métissage a continué d’évoluer en Amérique latine. De ce fait, des cultures propres à certains pays ont emmergé. Par exemple, les vêtements aztèques, qui sont typiques du Mexique ; le maté ou « mate » en espagnol, qui est une boisson sous forme d’infusion traditionnelle de l’Argentine ; le tricot et le port des ponchos, qui sont propres au Pérou.

C’est pourquoi, les festivités du 12 octobre rappellent chaque année que cette date renferme beaucoup d’histoires, heureuses et malheureuses.

 

 

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Découvrez la machine d’anticythère, cliquez-ici
– Découvrez le livre posthume de Stephan Hawking, cliquez-ici

 

Share This