Apple est accusé d’avoir volé des technologies secrètes

Apple est officiellement accusé d’espionnage industriel par son ancien partenaire Qualcomm. Une plainte a été déposée et l’affaire a fait grand bruit. En effet, l’ancien partenaire accuse la firme à la Pomme d’avoir fournie des informations secrètes à Intel.

 

Un espionnage de plusieurs années

Si la plainte a fait beaucoup de bruit, c’est bien parce que l’histoire qu’elle raconte est facile à comprendre. D’après le constructeur, l’entreprise de Steve Jobs a organisé la fuite d’informations secrètes sur plusieurs années. Elle en aurait fait bénéficier son nouveau partenaire.

Cette fuite d’informations aurait permis à Intel d’améliorer considérablement la qualité des produits que l’entreprise fabrique. Ainsi, tout le monde sauf Qualcomm en ressort gagnant. En effet, la firme à la pomme aurait négocié de meilleurs tarifs auprès de son nouveau fournisseur. En retour, Intel devient le leader incontesté du marché.

 

La guerre des puces réseau

Qualcomm était le fabricant et fournisseur de puces réseau de l’entreprise de Steve Jobs depuis 2011. Elle avait ainsi équipé de nombreux modèles d’iPhone jusqu’en 2016. Cependant, il y a deux ans, alors que la sortie de l’iPhone 7 est annoncée, Apple révèle que les puces réseau de ses téléphones seront désormais fournies par Intel.

Depuis, tous les iPhones sont équipés par les puces réseau du nouveau fournisseur. De plus, l’arrivée de la 5G dans quelques années promet de relancer un marché juteux. Il permettra même, peut-être, à celui qui sera en avance techniquement, d’enterrer définitivement ses concurrents. Cependant, aucun acteur n’a pour le moment réussi à tirer son épingle du jeu.

 

>> A  lire aussi : l’iPhone 5G ne sera pas commercialisé avant 2020

 

Entre Qualcomm et Apple, rien ne va plus

Les deux entreprises ne se sont pas quittées en très bons termes. On imagine facilement la perte importante que représente l’iPhone pour une entreprise comme Qualcomm. Depuis cette séparation douloureuse, les deux sociétés se livrent une guerre juridique sans merci. La plupart des plaintes concernent des affaires de violations de brevets.

Début 2017, la firme à la Pomme avait également porté plainte contre son fournisseur, jugeant certaines de ses pratiques illégales et anticoncurrentielles. Pourtant, l’entreprise de Steve Jobs a déclaré qu’elle regrettait que la dernière plainte de violations de brevets soit déposée. En effet, elle ne reposerait sur aucune preuve tangible. Tim Cook, le PDG d’Apple, a même déclaré avoir donné à la justice un accès complet aux fichiers de l’entreprise pour que la vérité soit faite.

Difficile donc de démêler le vrai du faux dans cette histoire. Les plaintes déposées entre ces deux entreprises sont tellement nombreuses qu’il est impossible, pour le moment, de savoir lesquelles sont légitimes. Cependant, le 22 décembre 2018 dernier, la justice Allemande a prononcé une décision de justice en faveur de l’ancien fournisseur de l’entreprise de Steve Jobs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter