Mozilla déplore le développement par Microsoft d’un navigateur basé sur Chromium

Il y a quelques semaines, Microsoft annonçait son projet d’abandonner Edge pour se lancer dans le développement d’un nouveau navigateur web issu de Chromium. Il s’agit du code libre et ouvert utilisé par Google dans le développement de son propre navigateur, Chrome. L’annonce n’a pas fait plaisir à tout le monde et en particulier à la fondation Mozilla et son célèbre navigateur Firefox.

 

Une situation qui profite à Google

Avec la fin de Edge, l’entreprise de Bill Gates annonce la suppression d’un concurrent indépendant au moteur de recherche américain qui domine largement le marché mondial. Avec un nouveau navigateur basé sur Chromium, une collaboration entre Microsoft et la firme de Mountain View est déjà planifiée. L’objectif est d’aider l’entreprise de Bill Gates à développer et lancer son nouveau logiciel. De plus, l’entreprise de Bill Gates a annoncé avoir travaillé sur certaines innovations. Cependant, comme elles se basent sur un code libre et ouvert, ces innovations profiteront également à tous les concurrents.

 

>> A lire aussi : la fin de Edge annoncée par l’entreprise de Bill Gates

 

Une mauvaise nouvelle pour Mozilla

Le logiciel Firefox est un navigateur libre dont la propriété intellectuelle n’appartient à personne. La fondation s’occupe seulement de le développer et de l’améliorer afin de maintenir sa performance face à la concurrence. Firefox est également la solution qui collecte le moins d’informations sur ses utilisateurs. Tout cela dans le but d’encourager Internet à rester un domaine neutre et à éviter qu’il soit dominé par des entreprises en situation de quasi-monopole.

Si la nouvelle d’une collaboration entre Microsoft et la firme de Mountain View ne profite pas à la fondation, elle n’empêchera tout de même pas l’entreprise de continuer à rencontrer le succès. Cependant, cette nouvelle va à l’encontre de l’idéal que l’entreprise tente de porter pour défendre un Internet libre et anonyme.

 

Une domination de Google qui inquiète Mozilla

Un porte-parole de la fondation a donc immédiatement témoigné son mécontentement vis-à-vis de la décision de l’entreprise de Bill Gates. Non seulement elle réduit le nombre de concurrents et d’options disponibles, mais elle permet également à la firme de Mountain View de renforcer encore un peu plus son contrôle sur Internet. Chrome est d’ailleurs connu pour collecter de très nombreuses informations sur ses utilisateurs.

Selon le porte-parole, cette nouvelle participera tout de même à renforcer le rôle et la position de la fondation comme la seule alternative indépendante en matière de navigateur web. Pour la fondation, il est impensable de laisser la firme de Mountain View dominer le web sans réagir. L’entreprise a donc promis qu’elle continuerait de proposer une alternative de qualité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter