Comment faire de la veille concurrentielle ?

Toute entreprise qui se veut compétitive doit effectuer une veille concurrentielle. Cette dernière permet au dirigeant de connaître et d’analyser la concurrence afin de prendre des décisions stratégiques pour sa société. En ce sens, il doit s’appuyer sur certains indicateurs afin de recueillir des informations précises sur ses concurrents directs, les plus importants tout du moins. Et parce que ceux-ci vont assurément évoluer et se perfectionner, les chefs d’entreprise sont amenés à effectuer une veille constante qui nécessite des moyens humains et matériels. Heureusement, grâce à internet, il est désormais plus aisé d’effectuer une veille concurrentielle.

 

 

Quels moyens pour effectuer une veille concurrentielle ?

Chaque entreprise qui fait son apparition sur un marché donné doit recourir à la veille concurrentielle ; autrement, elle risquerait de se laisser dépasser par ses concurrents et de disparaître. Mais avant de se lancer dans cette veille, elle doit s’assurer de disposer des armes nécessaires. Dans la pratique, il plutôt aisé de mettre en place une veille concurrentielle. Il suffit de savoir quoi chercher, où et comment.

 

Quels moyens matériels pour une veille efficace ?

Les entreprises qui réussissent sont celles qui se dotent des moyens matériels et humains leur permettant de se renseigner activement et efficacement sur leurs concurrents. Il sera par exemple question de consulter fréquemment les blogs ou les sites officiels des concurrents, leurs pages de réseaux sociaux et les forums internet sur lesquels leurs services sont évoqués. Il est aussi intéressant d’avoir un extrait Kbis de chacune des entreprises concurrentes afin de se procurer certaines informations sur son statut légal. D’autres outils comme les annuaires d’entreprise permettent aussi de recueillir certaines données concernant notamment le secteur d’activité, le nombre de salariés, la localisation géographique, etc. Pour finir, les alertes Google et les flux RSS sont de bons outils de suivi car ils offrent la possibilité d’être constamment informé des dernières publications de la presse spécialisée ou des nouveautés sur un secteur d’activité donné.

 

 

Quels moyens humains pour une veille efficace ?

Pour manier convenablement tous les outils mentionnés ci-dessus, l’entreprise doit se doter de moyens humains. Par ailleurs, la veille concurrentielle n’est pas une tâche ponctuelle. Il est important d’y consacrer un minimum d’une heure par semaine afin de ne pas se laisser distancer. Ainsi, le dirigeant de l’entreprise a le choix entre désigner un ou plusieurs individus de son personnel pour effectuer la veille concurrentielle ou faire appel à une société extérieure.

S’il décide de choisir une personne au sein de sa société, il doit s’assurer que cette dernière ait une bonne connaissance de l’entreprise et de son secteur d’activité. Elle doit maîtriser les produits et services proposés, l’environnement de la société, son but, sa vision, etc. Cette personne peut être le dirigeant lui-même, un cadre de l’entreprise ou encore un commercial.

Par contre, si la société dispose des ressources nécessaires pour solliciter un service externe, elle peut se tourner vers un expert ou une société spécialisée dans la veille concurrentielle. Cette alternative comporte deux avantages. En premier lieu, elle permet de libérer son équipe de la contrainte supplémentaire que représente la veille constante. Dans un second temps, elle permet d’opérer en toute discrétion, de sorte à ne pas attirer l’attention des concurrents, car des fuites sont possibles en interne. Or, les spécialistes de la veille concurrentielle sont formés pour rechercher les informations sans laisser de traces et sans même être associés au nom de l’entreprise qui fait appel à leurs services.

 

 

Les différentes étapes de la veille concurrentielle

Il est important de procéder par étape pour être sûr de réussir une veille concurrentielle. Selon les besoins et les ressources disponibles, certaines étapes peuvent être cumulées ou supprimées.

 

Identifier clairement tous ses concurrents

Toute veille concurrentielle sérieuse doit débuter par cette étape. Elle consiste à lister toutes les entreprises concurrentes. Généralement, les veilleurs ont tendance à considérer uniquement les concurrents directs. Pourtant, il est important d’intégrer également les entreprises qui fournissent des biens et services différents, mais qui ont les mêmes objectifs et les mêmes besoins que celle qui veille. On parle de concurrents indirects. En dehors de ces catégories de concurrents, il est aussi intéressant de considérer les nouvelles sociétés de son secteur d’activité. Même si elles ne représentent pas encore des concurrents, elles peuvent très vite le devenir. Évidemment, une entreprise ne dispose pas forcément des moyens pour veiller sur la totalité de ses concurrents. Mais elle doit surveiller au minimum les trois concurrents les plus « dangereux » pour que sa veille soit efficace.

 

 

Définir des indicateurs de recherche

La veille concurrentielle nécessite de bien organiser les informations à recueillir. Dans un souci d’optimisation des efforts et des ressources à disposition, le veilleur doit cibler des catégories d’informations à collecter. Il est conseillé de privilégier les données susceptibles de fournir des renseignements sur les décisions importantes (stratégiques) prises par les concurrents. Il s’agit par exemple des données en rapport avec la politique des prix, les innovations sur les produits ou les services, le changement de stratégie marketing, etc. Il est également intéressant de se pencher sur les ressources technologiques et matérielles qu’utilisent les concurrents, sur leur capacité de production, leur politique salariale, leur plan de distribution et leur plan d’investissement.

 

Collecter les informations définies

Une fois le type de données à collecter correctement défini, l’entreprise doit utiliser les moyens matériels à disposition pour effectuer la collecte. Selon le type d’information, le personnel chargé de la veille pourra déterminer les outils les plus appropriés (extrait Kbis, réseaux sociaux, forums, alerte Google, etc.). Bien entendu, si la veille a été confiée à un professionnel, l’entreprise n’a plus à se soucier de la collecte.

 

Analyser les informations collectées

Au cours de la veille concurrentielle, de façon régulière, l’entreprise doit être en mesure de découvrir les forces et les faiblesses de ses concurrents. Des rapports hebdomadaires ou mensuels devraient être effectués afin de faire ressortir les points sur lesquels intervenir. Ainsi, les cadres et dirigeants seront en mesure de mieux positionner la société par rapport à ses concurrents en prenant des décisions plus avisées et surtout stratégiques.

 

 

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Découvrez les astuces pour chouchouter ses clients, cliquez-ici
– Découvrez comment sécuriser les données de vos clients, cliquez-ici
– Toutes les points à prendre en compte pour choisir une agence e-commerce, cliquez-ici
– Découvrez les logiciels qui facilitent la vie des entrepreneurs, cliquez-ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter