Création de site web : 4 bonnes pratiques à mettre en œuvre

En matière de conception de sites internet, les « bonnes pratiques » sont plus que de l’esthétique. Il s’agit plutôt d’un mix entre conception visuelle (UI design), conception de l’expérience utilisateur (UX design), accessibilité, création de contenus avec une bonne dose de référencement web (marketing des moteurs de recherches ou SMO). En d’autres termes, elles correspondent à un ensemble de lignes directrices que l’on doit absolument suivre pour se conformer aux exigences des utilisateurs ainsi qu’à celles des moteurs de recherche, tant générales que spécifiques. Malheureusement, malgré leur importance, beaucoup les négligent carrément au profit de l’aspect visuel.

On a beau avoir le plus beau site internet du monde, celui-ci sera d’aucune utilité si l’on fait l’impasse sur ces bonnes pratiques. Cela est d’autant plus vrai en sachant que l’on évolue actuellement dans un environnement extrêmement concurrentiel où les clients sont de plus en plus informés et assoiffés d’instantanéité ainsi que d’expérience utilisateur, et où les algorithmes des moteurs de recherche s’avèrent très tatillons. De ce fait, si vous vous apprêtez à démarrer un projet web, avant de vous lancer à corps perdu dans cette périlleuse aventure, nous vous invitons à prendre en considération ces 4 bonnes pratiques.

 

 

Pourquoi confier un projet web à une agence spécialisée ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, faisons d’abord un tour d’horizon des différentes raisons pour lesquelles une collaboration fructueuse avec une équipe de professionnels vous permettra de propulser votre projet web et profiter d’une présence intelligente sur internet.

Que vous désiriez bénéficier d’un site vitrine, d’un site e-commerce (e-boutique), d’un blog, d’un site institutionnel, d’un web app ou d’un site spécifique sur-mesure, il est de notoriété que la création de site internet requiert des compétences variées et des profils complémentaires dont vous ne disposez forcément pas en interne. En faisant appel à une agence web, vous pourrez en bénéficier sans avoir à investir temps et argents dans un long processus de recrutement.

Même si vous disposez en interne de collaborateurs qualifiés susceptibles de mener à bien votre projet, une collaboration avec un prestataire externe leur permet de continuer à travailler sur les autres projets en cours. Ainsi, ils ne se consacreront plus qu’à leur cœur de métier et à ce qu’ils savent faire le mieux.

 

 

En travaillant avec une agence digitale, vous n’aurez qu’un interlocuteur unique tout au long de la concrétisation de votre projet, allant de la mise en perspective de votre entreprise au déploiement de votre site sur internet, en passant par la phase de conception et de développement web, l’optimisation pour les moteurs recherche, les éventuelles opérations de maintenance, etc.

C’est donc l’assurance de travaux aussi cohérents que rigoureusement orchestrés. Cet interlocuteur n’est autre que le chef projet. Après avoir effectué un état des lieux et analysé vos besoins et objectifs, il pioche dans son équipe les corps de métiers (web designer, développeur web, référenceur, intégrateur, rédacteur, etc.) indispensables au bon déroulement de votre projet, organise et conduit ce dernier de bout en bout, coordonne et interconnecte les différentes compétences métiers mobilisés, vous synthétise ce qui a été fait et ce qui va se passer. Tout au long de son intervention, il veille à ce que votre budget soit bien maîtrisé et que le cahier des charges soit respecté.

En bref, une agence web dispose de plus de connaissances grâce à son équipe d’experts et a plus de temps à vous consacrer. Elle saura répondre à toutes vos questions, vous prodiguera des conseils avisés et vous permettra de réaliser d’importantes économies en vous aidant à contrôler votre budget et en optimisant votre projet. Un tel prestataire veille à ce que votre site puisse vous garantir un retour sur investissement conséquent.

 

 

Pensez « mobile-friendly »

Depuis que Google a officiellement déployé son index « Mobil First » (un index né de l’explosion du trafic internet mobile), celui-ci priorise la version mobile des sites internet au détriment de leur version « desktop ».

En réalité, ce géant de Mountain View n’a pas supprimé l’indexation desktop, mais ne souhaite plus la prioriser. Cela dit, si vous désirez vraiment le « séduire » et éviter que GoogleBot n’ignore votre site internet, vous devez faire en sorte que ce dernier soit mobile-friendly (adapté aux mobiles) sans pour autant sacrifier son accès depuis un ordinateur (bureau et portable). Faire l’impasse dessus aboutit forcément à une perte de trafic considérable, et donc de potentiels prospects et clients.

Supposons que vous ayez un site B2C ou B2B et que celui-ci n’est pas conforme aux exigences des mobinautes, Google Bot va l’ignorer systématiquement lors de l’indexation au profit des sites concurrents qui sont eux mobile-friendly.

En clair, un site est dit mobile-friendly lorsque celui bénéficie d’un design réactif ou adaptatif (responsive design). Cette caractéristique lui permet d’offrir aux utilisateurs une navigation aussi fluide que confortable, quel que soit le type de terminal qu’ils utilisent. Que ce soit avec une tablette, un smartphone, un netbook, un ordinateur, les pages leur apparaîtront ergonomiques et complètes sans qu’ils aient à réaliser ne serait-ce qu’une manipulation. En d’autres mots, il est optimisé de façon à ce que l’affichage de chacune de ses pages puisse s’adapter automatiquement à la taille de l’écran du terminal qui le lit.

Pour rendre votre site web mobile-friendly, vous devez :

  • mettre en place un design responsive,
  • accélérer le temps de chargement des pages,
  • ajuster la taille des boutons « call to action » tout en vous assurant qu’ils soient faciles à repérer et à cliquer,
  • simplifier les formulaires,
  • supprimer les fenêtres « pop-up »,
  • privilégier le format AMP (accelerated mobile pages),
  • réduire la taille des textes et augmenter les titres…

 

 

 

 

Priorisez l’expérience utilisateur

L’expérience utilisateur ou UX (User eXperience) se rapporte à l’ensemble des perceptions des utilisateurs durant leur interaction avec un site internet. Réussie, elle incite vos visiteurs à rester le plus longtemps possible sur votre site, à porter une attention particulière à votre entreprise/marque ainsi qu’à vos produits et/ou services, à effectuer des actions, à se rendre sur votre site autant de fois qu’il le souhaite, à devenir vos ambassadeurs.

Puisque Google vient de confirmer la mise en route progressive de la mise à jour « Page Experience » qui durera jusqu’à fin août, une bonne UX augmentera vos chances de booster votre SEO et d’apparaître dans le top 3 des résultats organiques. Page Experience intègre plus précisément différents critères se rapportant à l’expérience utilisateur, dont les indicateurs baptisés « Core Web Vitals » et a pour but de sonder l’UX des internautes sur les différents sites indexés.

Jusqu’à aujourd’hui, cette mise à jour ne concerne que la recherche mobile. Mais selon Google, son champ d’application devrait s’étendre sur la recherche desktop. La firme a aussi ajouté que Page Experience vise surtout à mettre en valeur les pages web les plus conviviales.

Pour que vous puissiez rendre l’UX plus agréable, mémorable, positive et inédite pour les visiteurs, vous devez vous mettre à la place des utilisateurs pour deviner ce qui leur fait plaisir et ce qui leur facilite la vie. Il vous sera ensuite facile de coïncider vos besoins à ceux de ces utilisateurs et de concevoir un site web à leur service, c’est-à-dire qui peut amener la réponse émotionnelle qu’ils convoitent tant.

Votre but est donc de « transformer » leurs exigences (même les plus spécifiques) en une interface web intuitive, ergonomique, conviviale, facile à prendre en main, adaptative et ayant un design cohérent et harmonieux. Pour améliorer l’expérience utilisateur de votre site, vous devez :

  • comprendre vos utilisateurs et les faire participer activement,
  • être mobile-friendly,
  • mettre en valeur les fonctions essentielles,
  • attacher un soin particulier à votre page d’accueil, vos appels à l’action, vos liens, votre support client et votre identité visuelle,
  • mettre en place un design aéré et clair,
  • optimiser la vitesse de chargement des pages,
  • optimiser régulièrement votre webdesign en gardant en tête que votre site n’est pas un produit final,
  • améliorer continuellement vos contenus rédactionnels,
  • faire vivre votre site internet,
  • utiliser intelligemment les photos et vidéos,
  • procéder régulièrement à des tests d’utilisabilité,
  • améliorer votre site web avec des itérations,
  • innover…

 

 

 

 

Travaillez votre SEO

Dès sa phase de conception, votre site web doit être optimisé pour les moteurs de recherche pour que celui-ci, une fois déployé, puisse prétendre à un meilleur classement sur les moteurs de recherche, dont Google principalement, et devenir par conséquent un véritable « aimant à trafic ». En mettant en œuvre le maximum de recommandations exigées par ces moteurs de recherche dès le début de votre projet, vous faites le choix d’éviter une éventuelle refonte totale si un jour vous décidez d’améliorer votre positionnement ou rénover votre site internet. L’optimisation SEO vous fera en principe agir à deux niveaux :

  • optimisation on-site : ici, vous devez optimiser aussi bien le code que les pages de votre site pour que les robots d’indexation puissent mieux vous référencer : contenu, mots-clés, maillage interne, URL, balises HTML, vitesse des pages (Page Speed), etc.
  • optimisation off-site : netlinking, réseaux sociaux, blogging, communiqué de presse ou annuaires, les actions off-page visent surtout à booster votre e-réputation et popularité.

 

 

Créez des pages de conversion ou landing pages

Traduit en français par « page d’atterrissage », une landing page sert à la conversion, c’est-à-dire qu’elle amène chaque visiteur à réaliser une action spécifique (inscription à la newsletter, achat d’un produit, demande de devis…) dans le but de le convertir en prospects, puis en client.

Il s’agit plus précisément d’une page spécifique vers laquelle l’internaute est redirigé après avoir cliqué sur un lien commercial. Elle agit dans ce cas en synergie avec vos campagnes e-marketing (publicités Google Ads, emailing, publicité sur les réseaux sociaux…). À l’opposée d’une page web à part entière qui offrent maintes informations et une multitude de manipulations, cette page est unique et ne se concentre que sur l’offre proposée pour ainsi éviter de distraire les visiteurs.

Pour que vos landing pages soient efficaces, pensez à bannir toute distraction et assurez-vous que le message qui présente l’offre soit simple et concis. N’hésitez pas à personnaliser chacune d’elles avec une vidéo ou une image et à y glisser 2 ou 3 boutons d’appel à l’action. Et enfin, faites toujours des tests A/B en montrant à vos visiteurs deux versions de vos pages de conversion pour savoir celle qui est la plus efficace.

 

 

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Booster sa visibilité en ligne avec un site internet, cliquez-ici
– Confier la création de son site web à une agence spécialisée, cliquez-ici
– Les piliers du succès d’un site internet qui fonctionne, cliquez-ici

 

Share This