Les millenials apprendraient mieux sur YouTube que dans les livres

Si on sait que les nouvelles générations lisent énormément, on sait aussi qu’elles lisent surtout du contenu issu d’Internet. En effet, les jeunes lisent moins de livres qu’avant, tous genres confondus. Résultat, il n’est pas vraiment étonnant de constater un changement d’habitude dans leurs méthodes d’apprentissage.

 

Le numérique, l’outil préféré des millenials

D’après une étude menée par Pearson, une école numérique accessible à tous, la génération des enfants nés après l’apparition des solutions numériques apprend beaucoup mieux grâce aux nouveaux outils du numérique. Évidemment, l’étude est à regarder d’un œil critique. En effet, elle a été commandée par une entreprise spécialisée dans le domaine de l’apprentissage numérique.

Cependant, cette étude, dont la mise en place semble suffisamment sérieuse pour être considérée, met en lumière un changement important dans les habitudes des enfants d’aujourd’hui. Un changement que tout le monde avait déjà perçu, mais que beaucoup jugeaient néfaste. Pourtant, tout porte à croire que le numérique soit un moyen d’apprentissage efficace.

 

>> A lire aussi : une étude sur l’impact des écrans sur les enfants dévoilent ses premiers résultats

 

L’essor de YouTube et des tutoriels

Un élément qui a largement participé au développement de l’apprentissage sur Internet, c’est l’apparition et la démocratisation des tutoriels vidéo en ligne. YouTube est la plateforme la plus connue, mais il en existe de nombreuses autres. Désormais, grâce à des explications et un support visuel accessible, n’importe qui peut apprendre n’importe quoi en quelques minutes.

Cependant, il ne faut pas croire que cela ne tient qu’à la nouvelle accessibilité de cet apprentissage. Les bibliothèques existaient déjà avant le numérique et l’information n’était pas inaccessible. Le digital permet de développer plus rapidement des compétences parce qu’il stimule différemment le cerveau. À titre d’exemple, regarder une vidéo plusieurs fois pour apprendre un geste ou une technique sera toujours plus efficace que d’en lire une description davantage soumise à l’interprétation.

 

L’école doit-elle s’adapter ?

À la lumière de ces informations, une question agite immédiatement l’esprit : l’école doit-elle s’adapter plus efficacement et totalement à l’apparition du numérique ?

En France, le gouvernement a pris le chemin inverse en revenant à des fondamentaux d’apprentissage qu’il juge nécessaires parce qu’ils auraient fait leurs preuves le siècle dernier.

Pourtant, on est en droit de se demander la pertinence d’une règle interdisant les téléphones et les ordinateurs à l’école. En effet, les enfants seront forcés de travailler en permanence avec eux à l’avenir. Le ministère de l’Éducation semble comme écartelé entre la nécessité de moderniser l’apprentissage, notamment avec des cours de programmation, et l’envie de revenir à des valeurs que la nostalgie a peut-être rendues fondamentales.

Dans tous les cas, il ne faut pas non plus perdre de vue l’impact néfaste que peut avoir sur le développement des jeunes enfants le fait de passer trop de temps devant un écran. Il est donc nécessaire de trouver un juste milieu entre la nécessité de prendre en compte les avantages de cet outil et l’importance de ne pas laisser l’enfant se blesser avec cet outil.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter