PassiveLogic, la startup qui crée des jumeaux numériques de bâtiments lève 34 millions de dollars

Le contrôle technique des bâtiments nécessitent de recruter des équipes d’ingénieurs avec des années de formation. C’est pourquoi, la startup PassiveLogic proposent la solution « jumeau numérique » pour gérer et superviser digitalement un bâtiment.

En effet, la jeune pousse permet aux clients de concevoir, d’exploiter, de construire, de gérer et contrôler des bâtiments grâce à des simulations digitales alimentées par une intelligence artificielle. Elle a annoncé le 11 janvier 2022 avoir réalisé un tour de table de 34 millions de dollars. La série B a été menée par Addition, RET Ventures, Keyframe, Era Ventures et Brookfield Growth.

Des jumeaux numériques pour les bâtiments

La startup PassiveLogic souhaite développer les contrôles autonomes dans le secteur de la construction, un secteur qui vaut plus de 1 000 milliards de dollars. Basé à Salt Lake City, dans l’Utah, la startup permet aux utilisateurs de sa solution de concevoir des modèles numériques en se basant simplement sur un plan de bâtiment.

La startup élabore des analogues virtuels imitant le comportement et les interactions de leurs homologues dans le monde réel. Les algorithmes permettent ensuite à l’IA de prendre des décisions de contrôle et de gestion des opérations rapidement.

PassiveLogic, une plateforme facile d’accès

La startup indique que sa plateforme ne nécessite aucune connexion internet et que la solution de gestion technique (BMS ou Building Management System) est tout à fait autonome. Les appareils conçus par la jeune pousse PassiveLogic assurent la prise en charge des bâtiments anciens et nouveaux, tout au long des travaux.

PassiveLogic compte près de 70 employés et affirme que sa clientèle comprend des exploitants, des propriétaires de bâtiments, des architectes, des entrepreneurs, des ingénieurs ainsi que des partenaires du secteur public. Ce financement va lui permettre de recruter davantage de talents pour déployer sa solution et élargir son écosystème.

L’entreprise a également déclaré qu’elle est encore en phase de pré produit. Le lancement de la version version bêta et de la une version finale aura lieu en 2022.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Les solutions de visioconférence en forte croissance, cliquez-ici
– Airtable accélère le développement de solutions low code, cliquez-ici
– Les logiciels pour créer simplement un questionnaire en ligne, cliquez-ici

Share This