AccuWeather s’offre la startup de prévention de la qualité de l’air, Plume Labs

AccuWeather, la startup spécialisée en prévision des données météorologiques, a annoncé le 24 janvier 2022 avoir acquis la startup de technologie environnementale Plume Labs. Le montant de l’achat de la jeune pousse parisienne n’a pas été communiqué.

Plume Labs est connue pour donner aux personnes et aux organisations du monde entier des cartes et des données précises sur la qualité de l’air. Pour cela, la startup a développé un capteur de pollution de l’air nommé Flow. L’objectif d’AccuWeather est d’intégrer les données de Plume Labs sur la pollution de l’air dans ses prévisions météorologiques.

Plume Labs, le pionnier de l’IA et du Machine Learning pour la prévision de la qualité de l’air

En développant des technologies d’apprentissage automatique géospatial ainsi qu’une intelligence artificielle pour cartographier et prévoir la pollution de l’air, la startup Plume Labs est devenue le leader de son secteur. Créée en 2014, elle fournit les données les plus précises avec la couverture la plus large. En effet, elle propose une plateforme de prévisions de qualité de l’air avec une précision de 0,2 à 2 km, en temps réel.

La plateforme de Plume Labs est capable de calculer toutes les heures 70 milliards de points de données. Elle mesure ainsi les niveaux de particules, d’ozone troposphérique (O3), de dioxyde d’azote (NO2). Elle réalise également des prévisions pour les 7 jours à venir et mesure l’indice de qualité de l’air afin de cartographier en temps réel les risques liés à la pollution de l’air.

Innover pour une qualité de vie meilleure

Ce rachat permet à AccuWeather d’offrir aux utilisateurs une expérience encore plus personnalisée et une compréhension à 360° de l’impact de la météo sur leur bien-être. En outre, Plume Labs fournira les données environnementales d’AccuWeather. L’objectif d’ AccuWeather est de déployer ses solutions d’IA, non seulement pour la pollution de l’air, mais aussi pour d’autres risques environnementaux comme le climat ou encore les feux de forêt.

Avec le changement climatique qui est de plus en plus flagrant, cette acquisition permettra également d’accélérer les investissements d’AccuWeather dans l’IA pour les prévisions météorologiques, un domaine de recherche essentiel pour des avoir des données plus précises.

Lire plus d’articles sur Digitechnologie :
– AFA, une microalgue pour nourrir la planète, cliquez-ici
– Planter une forêt en ville avec la méthode Miyawaki, cliquez-ici
– Le botaniste Francis Hallé va créer une forêt primaire, cliquez-ici

Share This