Amazon, obligé de coopérer avec le gouvernement chinois

Sous le coup de la dictature, Amazon a dû se plier aux exigences du gouvernement chinois concernant la notation des livres de Xi Jinping. Il est convenu que la plateforme supprime toute notation en dessous de cinq étoiles.

Amazon a conclu un accord avec le gouvernement chinois

La nouvelle a surpris bon nombre de personnes après avoir été rendue public. Le géant Amazon a conclu un accord avec le gouvernement chinois afin de mieux gérer certaines informations affichées sur sa plateforme. Le gouvernement chinois a intimé le géant de la tech de se montrer plus sélectif sur l’affichage des notes et des commentaires sur les livres de Xi Jinping.

Comme vous le savez, les autorités chinoises sont très attachées à l’image de leur Président sur la scène internationale. De son côté, Amazon figure parmi les plateformes web ayant le plus d’influence à l’international. Les informations affichées sur le site du géant US peuvent avoir des répercussions en haut lieu en Chine. C’est pourquoi des tractations ont été menées en coulisses pour convaincre ou contraindre Amazon, de se montrer plus coopératif.

Les négociations ont donc abouti à un accord entre les parties prenantes. Amazon accepte d’afficher exclusivement les notations de cinq étoiles du recueil contenant des textes du président Xi Jinping.

Amazon accepte de filtrer les notes

La pression a sans doute été énorme de la part du gouvernement chinois. Désormais, Amazon affichera exclusivement les notations maximales sur les livres contenant des textes et des discours de Xi Jinping. Depuis quelques années, Amazon met en vente sur sa plateforme ces documents hautement solennels pour les autorités chinoises.

Logiquement, le gouvernement chinois surveille les avis et les commentaires émis par les internautes à propos du contenu de ces documents. Selon les informations sur le sujet, Pékin a contraint Amazon à afficher seulement les avis notés cinq (05) étoiles. Il s’agit de la note maximale disponible sur la plateforme. Les autorités de Pékin s’évertuent à soigner l’image de leur président. Visiblement, elles n’hésitent pas à user de méthodes peu orthodoxes pour parvenir à leur fin.

Selon « The Times », le gouvernement chinois a fait pression sur Amazon pour que la plateforme supprime tous les avis affichant une note inférieure.

Pointé du doigt, Amazon se défend et justifie sa décision

Amazon se situe déjà au cœur d’une polémique concernant d’éventuelles pratiques en interne qui sont contraires à certaines règles éthiques. Cet accord signé avec le gouvernement chinois, vient rajouter de l’huile sur le feu. Quoi qu’il en soit, le géant américain explique que la décision va dans le sens d’une adaptation aux règles de chaque pays. Amazon avance notamment qu’il doit se plier à la pratique des autorités de Pékin, à savoir « le contrôle idéologique et la propagande ».

Par rapport à tout cela, Amazon demeure très attaché à sa neutralité et ne prend pas parti concernant les pratiques de la Chine. Par ailleurs, cette situation est loin d’être inédite puisque plusieurs grands groupes figuraient déjà sur la ligne de mire des autorités chinoise. Linkedln et Apple ont été contraints de faire des modifications dans leurs services pour se conformer aux exigences spécifiques de Pékin.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Le réseaux LinkedIn arrête son activité en Chine, cliquez-ici
– Le gouvernement chinois construit une station spatiale, cliquez-ici
– Les cinq tendances à suivre pour son site e-commerce en 2022, cliquez-ici

Share This