Cider arrive en France

Cider, le concurrent de Shein, arrive en France. À en croire les données de Data.ai, Cider fait partie du top 10 des applications les plus téléchargées dans l’hexagone.

Cider veut se faire une place en France

Le succès de Cider n’est plus à démontrer. L’application a été téléchargée plus de 7 millions de fois sur Play Store et App Store. L’app de la fast fashion arrive en France et souhaite concurrencer les géants, notamment Shein.

Les données de Data.ai montrent que l’app a enregistré une croissance de 1 686 % entre 2021 et 2022.

Pour le moment, Cider ne dérange pas la concurrence, semble-t-il. Avec « seulement » 7,4 millions de téléchargements au total, l’application n’occupe qu’une petite partie du marché, sachant que 43% de sa communauté est Américaine.

Son arrivée en France pourrait booster sa croissance. Notons que Cider sera également disponible au Royaume-Uni, en Allemagne et en Corée du Sud.

Shein dépasse même Amazon

Sans aucun doute, Shein est le leader de la fast fashion. En 2021, la popularité de l’application chinoise aux États-Unis a dépassé celle d’Amazon, le géant du commerce électronique.

Shein est soutenu par plusieurs investisseurs de renom, notamment A16z et MSA Capital. Son équipe se compose d’environ 500 personnes. Quant à la production des pièces, l’application ne dévoile que peu d’informations.

Pour concurrencer Shein, Cider mise sur une stratégie commerciale ficelée avec soin. Son catalogue contient des produits plus colorés et plus originaux, ce qui pourrait faire la différence.

Rappelons que de nombreux spécialistes critiquent Shein. Ceux-ci indiquent que la firme chinoise exploite ses salariés et utilise des produits toxiques dans la fabrication de ses vêtements. L’image de l’application devient de plus en plus négative, ce qui pourrait aider Cider à se faire « facilement » une place sur le marché français.  

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Le site Wish veut faire son grand retour, cliquez-ici
– Découvrir la nouvelle version du logiciel Winamp, cliquez-ici
– Le commerce en ligne réduit les émission de CO2, cliquez-ici

Share This