Wish, le site de vente en ligne banni en 2021, pourrait prochainement faire son retour

Le site e-commerce Wish a fait l’objet d’une injonction de la part des autorités pour non-conformité de certains produits mis en vente. En conséquence, il a été retiré des résultats des moteurs de recherche conformément aux directives de Bruno Lemaire, le ministre de l’Économie. Microsoft, Google et Apple ont suivi les instructions des autorités françaises en déréférençant Wish. Aujourd’hui, l’horizon semble s’éclaircir peu à peu pour le site banni en 2021. En effet, il pourrait bientôt faire son retour.

L’horizon s’éclaircit progressivement pour Wish

Wish n’a jamais abandonné la bataille après son bannissement des moteurs de recherche en 2021. Il a donc entamé les démarches nécessaires pour défendre son cas devant la justice. Aujourd’hui, les efforts entrepris depuis l’année 2021 commencent à porter leurs fruits. En effet, le site e-commerce Wish pourrait bientôt être référencé par les moteurs de recherche si on se réfère aux dernières informations à ce sujet.

Pour information, le Conseil Constitutionnel se prononcera sur le cas du site californien dans quelques semaines. Il s’agit déjà d’une première victoire pour Wish même si tout dépendra du contenu de la décision. En effet, les juges constitutionnels sont appelés à se prononcer sur la conformité du déréférencement ordonné par le Ministre de l’Économie, en l’absence d’une décision de justice. L’administration n’aurait-elle pas enfreint la Constitution ? À vrai dire, la question dans ce cas est de savoir si les libertés d’entreprendre, d’expression et de communication ont été bafouées ou non.

Wish compte bien aller au bout de sa démarche, tout en affichant un certain optimisme. Son objectif à moyen terme est de rétablir son fonctionnement sur la toile et de tourner la page de cette mésaventure.

Des fausses remises et des fausses offres constatées sur Wish

En dehors de l’Hexagone, le site e-commerce Wish se retrouve également sur la sellette. En effet, le site n’est plus autorisé à personnaliser les prix des produits qu’il propose en vente en Europe, sauf quelques exceptions. Puis, le fait de proposer de fausses réductions est désormais prohibé pour Wish, sous la pression de l’autorité de marché d’Amsterdam.

La Commission Européenne et l’Autorité néerlandaise de la consommation et du marché (ACM), rappellent ainsi l’obligation d’afficher les prix en toute transparence, y compris sur Internet. L’ACM reproche notamment à Wish de faire évoluer les prix par rapport au profil du visiteur. Il s’agit d’une pratique douteuse, proche de l’arnaque. De même, Wish annonce parfois des rabais qui n’existent pas en réalité.

Manifestement, Wish est un adepte des pratiques commerciales agressives telles que la variation des prix selon le comportement d’achat du consommateur et de sa zone géographique. En réalité, le site Wish reste globalement flou sur les méthodes qu’il utilise vraiment.

Wish, un acteur influent de l’e-commerce

Le site Wish est un acteur majeur de l’e-commerce en Europe bien qu’il soit basé en Californie à San Francisco. Il possède une part de marché non-négligeable avec plus de 500 000 consommateurs répertoriés en temps réel. Son positionnement intéressant sur le marché de l’e-commerce explique pourquoi Wish défend fermement sa cause auprès de la justice et des autorités de régulation.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Les astuces pour réussir les soldes sur le web, cliquez-ici
– Le commerce en ligne réduit les émissions de CO2, cliquez-ici
– Le logiciel Winamp fait son grand retour sur le marché, cliquez-ici
– Augmenter le nombre de visiteurs sur un site e-commerce, cliquez-ici

Share This