Crosscall : les premiers smartphones made in France arrivent dès 2024

Crosscall est une référence dans le domaine de la fabrication et de la production de smartphones ultra résistants. Aujourd’hui, l’entreprise vient d’annoncer officiellement son objectif de produire les premiers smartphones « made in France » dès 2024. Crosscall va par ailleurs se lancer dans la fabrication du premier terminal 5G franco-européen pour conforter son attachement à l’égard de la souveraineté numérique.

Des smartphone 5G made in France à l’horizon

Crosscall vient d’annoncer officiellement son projet de fabriquer les premiers appareils mobiles « made in France » pour donner un nouveau souffle au marché des smartphones en France et en Europe. À ce propos, le spécialiste français de production de smartphones renforcés a profité de l’occasion pour informer le public de son désir de quitter la Chine et le marché chinois. Cet élément explique en partie sa démarche consistant à renforcer son positionnement sur le marché français.

Face aux nombreuses contraintes rencontrées en Chine, Crosscall projette donc de rapatrier sa production dans l’Hexagone. L’entreprise entend produire les premiers smartphones « made in France » à partir du premier trimestre de l’année 2024. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour tous les férus de produits de marque française.

L’entreprise basée à Aix-en-Provence a déjà entamé les premières démarches pour concrétiser son projet. Une unité de recherche et développement (R&D) vient ainsi d’être installée dans le Sud du pays selon une information émanant du Figaro. Crosscall a dépensé environs 4 millions d’euros pour la mise en place de ce site. Il s’agit d’un investissement conséquent qui démontre clairement la volonté de l’entreprise de s’imposer sur le marché français.

De nouvelles stratégies en vue pour Crosscall

La production des premiers smartphones « made in France » s’inscrit dans la mise en œuvre de nouvelles stratégies pour la société. En effet, Crosscall souhaite s’appuyer sur des bases solides pour le développement de ses activités. L’entreprise a beaucoup souffert du contexte difficile et des contraintes réglementaires qui lui sont imposées en Chine et en Asie. Pour rappel, Crosscall était confronté à de gros problèmes d’approvisionnement en composants et en matériaux pendant la crise du Covid19. Ceci a provoqué une baisse de production, avec des impacts tangibles sur les résultats financiers de l’entreprise.

Aujourd’hui, la direction de Crosscall veut se concentrer davantage sur le marché européen en commençant par la France. Elle souhaite se protéger des aléas du marché asiatique dont la reprise tarde à s’accélérer. Ces différents facteurs ont amené Crosscall à s’intéresser de près à la relocalisation industrielle. Aux dernières nouvelles, elle vient d’ailleurs de conclure un partenariat avec une entreprise basée en Normandie.

Une expertise approfondie dans la production des smartphones

Selon Cédric Vidal, PDG de Crosscall, l’objectif est de produire chaque année deux millions de smartphones sur le territoire français à partir de 2024. Ceci est parfaitement réalisable pour l’entreprise étant donné son expertise approfondie dans l’assemblage et la fabrication de téléphones. Lors de son entretien avec le Figaro, le PDG de Crosscall n’a pas manqué de vanter les qualités du « made in France » en pécisant que « la fabrication à la française est une promesse de longévité pour nos produits ».

Cependant, Crosscall maintiendra toujours son réseau en Asie du Sud-Est puisque bon nombre des composants de ses smartphones proviendront de cette région. L’idée à l’avenir, c’est de mettre sur le marché des produits plus durables.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Bien choisir son abonnement téléphonique, cliquez-ici
– Acheter une coque pour smartphone efficace, cliquez-ici
– Apple et Samsung leader de la vente de smartphones, cliquez-ici

Share This