Comment s’assurer qu’un objet connecté est sécurisé ?

Que ce soit à la maison ou au travail, pour le divertissement ou dans une démarche professionnelle, les objets connectés ont envahi notre quotidien depuis quelques années. Pourtant, les scandales concernant leur piratage se multiplient, alertant les utilisateurs sur la nécessité d’apprendre à sécuriser l’accès à leurs objets connectés.

 

Se renseigner sur l’objet avant de l’acheter

Voici un conseil très simple qui doit se transformer en réflexe avant d’acheter n’importe quel objet connecté. Que ce soit une montre, une caméra, une enceinte ou un jouet pour votre enfant, prenez le temps de vous renseigner sur la marque, l’objet, et même le pays de fabrication.

En effet, si l’objet que vous prévoyez d’acheter a déjà été au cœur de certains scandales de piratages de données privées, vous l’apprendrez avec une simple recherche Internet, grâce aux associations de consommateurs ou à des forums. Vous vous souviendrez sans doute du scandale de ces téléphones portables pour enfants qui avaient été piratés et dont le contenu avait été massivement partagé, violant la vie privée de millions d’enfants.

Enfin, prenez la peine de vérifier où a été fabriqué l’objet et où vous l’achetez si vous le commandez en ligne. En effet, en France, la CNIL est chargée de vérifier que tous les objets vendus respectent votre vie privée. Si un objet que vous convoitez n’est pas vendu en France, c’est peut-être parce que la CNIL ne l’a pas autorisé.

 

Vérifier les paramètres de l’objet et en sécuriser l’accès

Quand vous avez acheté votre objet connecté après avoir vérifié sa provenance, vous n’êtes pas encore à l’abri d’un piratage. Vous devez donc prendre le temps de paramétrer votre nouvel appareil en définissant un mot de passe suffisamment sécurisé et en créant un profil utilisateur où vous prendrez soin d’indiquer le moins d’informations personnelles possibles.

Sur certains objets et appareils, vous pouvez aussi vous assurer qu’ils n’aient pas accès à trop de fonctionnalités. Vous pouvez, par exemple, bloquer l’accès aux photos, au micro et à l’appareil photo si c’est un objet qui est relié à votre smartphone.

Enfin, n’ignorez jamais l’importance de surfer sur un réseau WiFi sécurisé. Le même conseil est d’ailleurs applicable avec le bluetooth, même si le WiFi est le plus courant. Assurez-vous que les données de votre réseau WiFi sont cryptées et que les clés d’utilisateurs sont suffisamment complexes pour ne pas être trop facilement piratées.

 

Quelques derniers conseils

Pour finir, ne négligez pas les mises à jour proposées par les constructeurs. Elles permettent de maintenir à jour les systèmes de défense et vous protègent des piratages. Pensez aussi à éteindre vos appareils connectés quand vous ne vous en servez pas. Ils sont alors inaccessibles pour les pirates et vous réduisez les risques.

Enfin, sachez que beaucoup de caméras de surveillance sont désormais des appareils connectés. Celles que vous avez sans doute installées dans votre entreprise peuvent donc être très facilement piratées pour vous enregistrer à votre insu si vous n’appliquez pas les conseils de cet article.

 

Votre Note
Vote pris en compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter