Déploiement du réseau FTTH : les conditions matérielles

La fibre optique permet aux particuliers et aux professionnels d’accéder à une connexion internet jusqu’à 8 Gb/s de débit. Afin de profiter du réseau FTTH, les clients doivent donc déposer leur demande auprès de l’opérateur de leur choix. Une équipe de techniciens se déplace sur le terrain pour réaliser l’installation. Elle assure ainsi le raccordement du logement ou du local du client au réseau. En tant que professionnel, il est nécessaire de s’équiper d’un certain nombre d’outils et de matériels performants. Nous allons vous expliquer ci-dessous les équipements nécessaires lors du déploiement de la fibre optique en réseau FTTH.

Le réseau FTTH, la meilleure solution de connexion internet

Il existe deux types de fibre optique sur le marché de connexion internet fixe, à savoir la fibre FTTH et la fibre FTTLA. Dans cette rubrique, nous nous intéressons au réseau FTTH.

Les particularités de la fibre FTTH

La fibre optique connaît de faibles pertes et dispose d’une bande passante plus importante que les autres supports de transmission (la radio, le cuivre, etc.). En effet, le réseau d’accès FTTH (Fiber To The Home) s’impose aujourd’hui comme la solution la plus fiable pour profiter de connexions à très haut débit sur de grandes distances. Il arrive directement au domicile ou aux bureaux de l’abonné. Il s’étend depuis le nœud de raccordement optique de l’opérateur jusqu’au domicile des particuliers ou aux locaux des professionnels.

Le matériel et les outils indispensables au raccordement

La fibre optique en réseau FTTH relie le boîtier PBO (Point de Branchement Optique) et le dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo ou une prise optique). Pour y parvenir, les techniciens ont besoin notamment :

  • d’un matériel d’aiguillage (par tirage ou par soufflage),
  • d’un matériel de soudure (une soudeuse à fibre optique).

Vous devez également fournir certains dispositifs pour recevoir la fibre optique, en l’occurrence un DTIo, une prise optique et une box fibre optique. Il en est de même pour raccorder le logement au réseau : un PBO et un câble optique. Suite au raccordement, vous pouvez recommander à votre client l’installation des équipements de déploiement interne du réseau pour améliorer son expérience.

Utilisez une soudeuse à fibre optique pour relier deux fibres sur site

Lors de l’installation de la fibre FTTH, les techniciens doivent se servir d’un bon matériel de soudure à fibre optique. En effet, il est important de bien choisir une soudeuse à fibre optique et de disposer d’outils performants pour réaliser un raccordement internet performant.

Le rôle d’une soudeuse optique

La soudeuse à fibre optique permet à l’installateur de fusionner les fibres sur site. Cet outil assure une fusion définitive et optimale de deux fibres entre elles. Après la soudure, le signal lumineux du réseau arrive ainsi à circuler entre les deux fibres sans perte optique.

Cet équipement assure de manière automatique l’alignement cœur à cœur et la fusion des fibres. Grâce à sa légèreté et à sa compacité, il offre un excellent confort d’utilisation. Il est doté d’un écran LCD vous permettant d’évaluer la qualité du clivage des fibres et leur fusion.

Sur le marché, retrouvez un large choix de modèles de soudeuse à fibre optique de grandes marques (Fujikura, Sumitomo, Jet Fibre…).

La Fujikura 90S+

La soudeuse Fujikura 90S+ comporte une technologie d’alignement cœur à cœur. Elle est parfaite pour raccorder les axes D1 et D2. Cet appareil est particulièrement rapide. En effet, le temps de soudure est de 7 secondes et celui de chauffage est de 9 à 10 secondes.

Ce modèle innovant est doté d’une connectivité Bluetooth et d’un écran tactile. Grâce à sa batterie lithium-ion, il peut effectuer 300 cycles de soudure. Il possède une commande d’automatisation rapide, rendant sa manipulation simple.

La soudeuse à fibre optique 90 S+ est livrée avec une cliveuse CT50 permettant à la lame de faire une rotation automatique. Ses électrodes ont une longue durée de vie équivalente à 6 000 soudures.

La Sumitomo T 72-C+

La soudeuse Sumitomo T 72-C+ est particulièrement appréciée pour sa rapidité. Elle soude en seulement 4 secondes en mode rapide, et en 6 secondes en mode automatique. Le temps de rétreint des fours est de 9 secondes (mode rapide) et de 14 secondes (mode normal).

Ce modèle est capable de raccorder jusqu’à 800 fibres en réseau FTTH. Il est fourni avec une cliveuse FC-6RS ou une cliveuse FC-8R-F. Il bénéficie d’un système de verrouillage par mot de passe protégeant ainsi au maximum l’appareil contre les vols.

La soudeuse à fibre optique Sumitomo T 72-C+ fonctionne avec une batterie d’une autonomie de 300 cycles d’épissure. Elle dispose d’un écran LCD de 5 pouces. La durée de vie de ses électrodes est estimée à 5 000 soudures.

La Jet Fibre H5

La soudeuse cœur à cœur Jet Fibre H5 est dédiée essentiellement à l’axe D3. C’est un appareil léger, ergonomique et facile à utiliser. Avec cette soudeuse optique, le temps de soudure est de 4 secondes et celui de chauffage est de 12 secondes.

Ce modèle est livré avec une cliveuse JF-01. Sa batterie possède une autonomie de 240 cycles de soudure. Grâce à sa vitesse, il est en mesure de raccorder 800 fibres en réseau FTTH. Il fonctionne à une température entre -20 °C et 50 °C.

Les électrodes de la soudeuse Jet Fibre H5 disposent d’une durée de vie équivalente à 5 000 soudures.

Le matériel d’aiguillage de la fibre optique

La fibre optique en réseau FTTH est généralement raccordée au domicile de votre client à travers un réseau souterrain. Pour ce faire, vous avez besoin d’un matériel d’aiguillage pour tirer la fibre.

Le rôle d’une aiguille

En vue de rendre plus simple le tirage de la fibre optique, servez-vous d’une aiguille possédant la même taille que le câble à fibre optique utilisé. L’aiguillage doit s’étendre entre le fourreau le plus près du logement et le fourreau le plus près du boîtier PBO. Ensuite, vous devez accrocher la fibre optique à l’aiguille et la tirer vers le domicile.

Une aiguille de tirage

Pour réaliser le tirage des câbles de fibre optique, équipez-vous d’une aiguille passe-câble. Cet outil vous permet d’acheminer le câble le long des conduites de fil. Notons qu’il est essentiel de bien choisir une aiguille de tirage adaptée à votre chantier. Parmi les modèles sur le marché, l’aiguille Allroad TED est proposée en 9 mm et en 11 mm de diamètre. L’aiguille Safe TED est disponible en 4,5 mm et en 7 mm de diamètre.

Un matériel d’aiguillage par soufflage

Vous pouvez aussi adopter la méthode d’aiguillage par soufflage. Il s’agit d’expulser un furet raccordé à une ficelle ou un fil d’aiguillage par les conduites. Ainsi, vous devez utiliser un souffleur ou un obturateur pour souffler le furet jusqu’à l’autre bout de la conduite. Il reste ainsi à y récupérer le câble. Les installateurs doivent également penser à être équipés de certains accessoires d’aiguillage (poignée de tirage, graisses, lubrifiants, etc.).

Les dispositifs de raccordement au réseau FTTH

Pour donner l’accès à la connexion internet à haut débit à un client, le raccordement de son logement au réseau est impératif. Cette opération se déroule en deux étapes et nécessite quelques dispositifs.

La réception de la fibre optique

La réception de la fibre optique en réseau FTTH dans le logement du client est possible, lorsque certains équipements sont réunis, notamment :

  • un boîtier DTIo recevant le câble optique depuis le boîtier PBO, il peut être connecté à plusieurs prises optiques dans un local technique,
  • une prise optique installée dans une pièce où sera posé également la box internet,
  • une box fibre optique ayant pour rôle de partager la connexion entre les différents appareils (ordinateurs, téléviseurs, téléphones…).

Notons que le client peut choisir d’installer directement une prise optique dans une pièce ou de poser simultanément un DTIo et une prise optique.

Le raccordement au réseau

Vous pouvez effectuer le raccordement au réseau, lorsque vous avez à votre disposition un boîtier PBO et un câble optique. Rappelons que ce raccordement peut être souterrain et aérien. L’option souterraine est cependant la moins chère et la plus simple à entreprendre.

En effet, le PBO sert à partager la connexion internet entre 3 et 10 logements. Dans les immeubles collectifs, il doit être placé dans un local technique. Au sein des pavillons, vous pouvez le poser soit dans une armoire ou une trappe télécom, soit sur un poteau. Le câble optique, quant à lui, part du boîtier PBO et se termine au DTIo ou à la prise optique. Il est soudé au PBO d’une part et au DTIo d’autre part.

Le matériel nécessaire pour le déploiement interne de la fibre optique

Une fois que le logement est raccordé à la fibre optique en réseau FTTH, le client peut apporter des améliorations en y installant un câblage réseau multimédia.

Le réseau Ethernet

Votre client peut vous demander de mettre en place le câblage informatique Ethernet, pour un besoin de connexion en interne (réseau local). Privilégiez l’utilisation des câbles de type RJ15 de catégorie 5, 6 a ou 7 assurant une meilleure connexion internet.

Notons que les box fibre optique sont en mesure de proposer une connexion sans fil WiFi. Toutefois, il est intéressant de choisir le réseau filaire offrant un meilleur débit sur chaque appareil.

Des prises murales et un switch

Dans chacune des pièces desservies par le réseau FTTH, il est nécessaire d’installer une prise murale multimédia. Cette dernière peut être coaxiale, mais l’idéal est d’opter pour des modèles de type RJ45 de catégorie 5 ou plus. Le client devra aussi prévoir un switch, s’il souhaite faire installer plus de 8 prises (la capacité maximale d’une box fibre optique). Cette prise multiple est nécessaire pour connecter plusieurs appareils multimédias.

Les installateurs de fibre optique en réseau FTTH doivent s’équiper de tous les outils nécessaires pour mener à bien leur intervention. En principe, il leur faut une soudeuse à fibre optique et un matériel d’aiguillage (par tirage ou par soufflage). Ils doivent aussi prévoir certains dispositifs pour raccorder le logement ou le local professionnel au réseau. Figurent parmi les incontournables : un DTIo, une prise optique, une box fibre optique, un PBO et un câble optique. Afin d’optimiser le déploiement interne du réseau, le client peut faire installer un réseau Ethernet et des prises murales multimédias de dernière génération.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– iOS 15.4 est disponible sur le marché français, cliquez-ici
– Le Wi-Fi 7 est en phase de test chez Mediatek, cliquez-ici
– Créer un beau site internet avec le CMS Simplébo, cliquez-ici
– Les avantages d’une imprimante wifi en entreprise, cliquez-ici

Share This