OK : signification et origine de l’expression

En France, l’expression « ok » est très présente dans la langue orale. C’est peut-être même l’une des expressions préférées des Français. Quel que soit le pays ou la langue, il s’agit d’ailleurs de l’une des expressions les plus utilisées dans le monde. Cependant, beaucoup d’interrogations subsistent en ce qui concerne ses origines.

On peut en effet trouver plusieurs explications sur l’origine de cette expression qui, rappelons-le, fête officiellement sa 178e bougie. Avant de vous faire découvrir les origines du mot « ok », nous allons d’abord définir cette expression.

 

 

Définition de l’expression « ok »

Si l’on se réfère aux différentes définitions fournies par la plupart des dictionnaires, l’expression « ok » est souvent utilisée par le locuteur pour exprimer son accord avec quelqu’un. Elle est également utilisée pour affirmer son consentement avec ce qui a été dit ou ce qu’il a entendu, voire pour confirmer quelque chose.

Le mot « ok » est quant à lui une locution adverbiale qui s’écrit également de différentes manières. En effet, cette locution peut s’écrire « O.K », « Ok » ou encore « okay ». Souvent considérée comme un anglicisme, cette expression est aujourd’hui largement utilisée dans plusieurs langues et principalement en Français. On retrouve le mot ok le plus souvent dans plusieurs expressions orales, sous forme du diminutif « ok d’ac » ou du pléonasme « Ok d’accord ».

 

 

Origine de l’expression « ok »

L’origine de l’expression « ok » est incertaine et ouverte à la controverse. Au fil du temps, de nombreuses hypothèses ont émergé et une multitude de débats sur le sujet ont abouti à diverses origines possibles, sans qu’il ait été possible d’en confirmer une.

Selon l’une des hypothèses, l’expression « ok » serait d’origine haïtienne. En effet, cette expression proviendrait du nom du port d’Haïti « aux Cayes ».

Une autre théorie attribuerait l’origine de cette expression à l‘altération de l’écossais « och aye » qui signifie « oui, vraiment ».

Pour d’autres, l’expression « ok » viendrait de l’époque de la guerre de Sécession (1861-1865). Pendant cette guerre, l’officier chargé des rapports écrivait la note « ok » pour signifier qu’il y avait 0 Killed, c’est-à-dire zéro mort.

On trouve également une origine possible du côté des soldats américains qui auraient importé cette expression en Europe au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Cela correspondait à l’époque à la transcription phonétique de « All Correct » qui signifie « Tout est bon ».

Une autre version veut qu’il s’agisse de l’expression allemande « ohne Kommentar » souvent utilisée par les immigrants pour dire qu’ils n’avaient rien à signaler.

Il se peut aussi que l’origine provienne des marins grecs du port de New York qui utilisaient l’expression « Ola Kala » pour dire que tout allait bien. Ces dockers employaient également cette expression pour indiquer la mention « c’est bon » sur les caisses en partance.

Selon d’autres hypothèses, cette expression trouverait son origine dans la boxe anglaise. Elle aurait notamment été utilisée pour exprimer l’inverse de K.O qui signifie « Knocked Out » et qui veut dire que l’adversaire a été assommé.

À l’heure actuelle, l’hypothèse la plus crédible est proposée par Allan Walker Read. Pour cet étymologiste américain, l’expression « ok » serait apparue pour la première fois dans un article du Morning Post de Boston. Cet article évoquait l’abréviation « oll korrect » qui est dérivée de « all correct », qui signifie « tout va bien ».

 

 

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Découvrez les formules de politesse à intégrer dans un email, cliquez-ici
– Découvrez comment conjuger le verbe joindre, cliquez-ici
– Découvrez s’il faut écrire « je vous envoi » ou « je vous envoie », cliquez-ici
– Découvrez comment conjuguer correctement le verbe permettre, cliquez-ici
– Découvrez l’orthographe et la définition du mot boite, cliquez-ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter