Formule de politesse : 5 exemples à mettre dans un email, un courrier et une lettre de motivation

Signes de reconnaissance, de sympathie et de respect envers l’autre, les formules de politesse occupent depuis toujours une place importante dans la rédaction d’une lettre. Qu’il s’agisse d’un personnage politique, d’un futur employeur, d’un client ou d’un membre de l’administration, il existe différentes expressions qui permettent de correspondre avec ces personnes de manière courtoise. Que ce soit par mail ou par voie postale, chaque formule de politesse joue un rôle bien précis.

Nous avons d’une part les formules d’appel qui servent à identifier votre interlocuteur et à le saluer, puis d’autre part les formules finales qui concluent votre lettre. Nous allons faire un tour d’horizon concernant l’emploi de ces différentes expressions dans diverses situations.

 

 

 

 

Formules de politesse pour un mail

Une formule de politesse est souvent nécessaire pour répondre à un e-mail. Elle permet de faire preuve de respect vis-à-vis de votre interlocuteur et de donner de la valeur à votre message. Cette formule doit être courte.

les expressions les plus fréquemment utilisées à la fin d’un mail, nous pouvons citer :

  • Bien sincèrement
  • Cordialement vôtre
  • Sincères salutations
  • Cordialement
  • Sincèrement
  • Bien à vous
  • Bien sincèrement
  • Avec mes remerciements

Vous pouvez également utiliser cette expression : « En vous souhaitant cordialement une excellente journée » pour conclure votre mail. En ce qui concerne le début de votre message, si vous connaissez l’identité de votre interlocuteur, évitez d’ajouter son nom de famille. Les formules comme « Madame Claudine » ou « Monsieur Claude » sont donc à éviter. Il en est de même avec les expressions comme, « Cher Monsieur » ou « Chère Madame ».

 

 

Formules de politesse pour un courrier

À l’instar des expressions pour un mail, les formules pour un courrier doivent être simples et courtes, surtout lorsqu’il s’agit des formules de début de courrier. En ce qui concerne les formules de fin de courrier, il existe différentes façons de terminer votre message tout en le rendant formel.

Vous pouvez par exemple opter pour les expressions suivantes :

  • Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes sentiments les plus dévoués
  • Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées
  • Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes respectueuses salutations

S’il s’agit d’un courrier que vous devez adresser à un interlocuteur de sexe opposé, il est conseillé de ne pas utiliser une formule de politesse contenant le terme « mes sentiments ». De plus, pour les courriers de demande qui espèrent une éventuelle réponse, une formule finale comme « Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées » conviendra parfaitement.

 

 

 

 

Formules de politesse pour une lettre de motivation

Lors de la rédaction d’une lettre de motivation, le vouvoiement est sans aucun doute la première des politesses. Cependant, pour augmenter vos chances de décrocher un emploi, il est également conseillé d’utiliser certaines formules bien spécifiques dans la lettre de motivation.

Voici quelques exemples pour vous inspirer :

  • Si mon profil vous intéresse, je suis disponible pour une rencontre. En attendant, veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes respectueuses salutations
  • Dans l’attente d’une suite favorable à ma demande, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées
  • Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie, Monsieur, Madame, de bien vouloir recevoir mes plus respectueuses salutations
  • Je reste à votre disposition pour convenir d’un rendez-vous afin de démontrer ma motivation lors d’un entretien

Une autre formule, certes plus longue, mais particulièrement efficace, est aussi recommandée. La voici : « Je reste disponible pour un entretien que vous voudrez bien me fixer et, dans l’attente de vous rencontrer afin d’approfondir ma candidature, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en mes respectueuses salutations ».

Ces différentes expressions vous aideront à décrocher un entretien avec votre futur employeur.

 

 

Formules de politesse pour un client

Lorsque vous écrivez un courrier pour un client, vous devez utiliser une formule de politesse afin d’exprimer le respect que vous avez pour ce dernier. Cette formule de politesse doit également être formelle et pas trop courte si vous ne voulez pas que votre interlocuteur l’interprète comme un manque de respect.

Vous pouvez utiliser des expressions comme :

  • Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments respectueux
  • Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mon profond respect
  • Veuillez croire, cher Monsieur, à mes sentiments cordiaux et respectueux
  • Recevez, Madame, Monsieur, mes salutations respectueuses
  • Recevez, Madame, Monsieur, mes sincères salutations
  • Dans l’attente de votre accord, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées
  • Nous vous prions de croire, Monsieur, à l’expression de nos sentiments les plus dévoués

Ces formules de politesse pour client peuvent également être utilisées lorsqu’il s’agit d’un courrier adressé à un supérieur hiérarchique.

 

 

 

 

Formules de politesse spécifiques à l’administration

Écrire une formule de politesse dans une lettre adressée à un membre de l’administration donne de la valeur à votre message. Cependant, les expressions doivent être choisies avec attention selon qu’il s’agit par exemple d’un préfet, d’un sous-préfet ou encore d’un ambassadeur. Si votre lettre s’adresse par exemple à un préfet, vous pouvez utiliser la formule d’appel « Monsieur le Préfet » ou « Madame le Préfet ». Lorsqu’il s’agit d’un ambassadeur ou d’une ambassadrice, la formule d’appel « Monsieur l’ambassadeur » ou « Madame l’ambassadrice » est bien sûr la plus adaptée.

En ce qui concerne la formule finale, utilisez des expressions comme « Je vous prie de croire, Madame/Monsieur, en l’assurance de mes respectueuses salutations » ou « Je vous prie d’agréer, Madame/Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées ». D’autre part, pour les lettres adressées à votre assurance maladie ou à votre mutuelle, utilisez les formules comme « Veuillez agréer, Madame/Monsieur, l’expression de mes cordiales salutations ».

 

 

Formules de politesse spécifiques à l’éducation nationale

Il peut arriver que vous ayez besoin d’adresser une lettre ou un courrier à votre recteur, votre professeur d’université ou encore à votre inspecteur d’académie.

Dans ce cas, voici quelques formules que vous pouvez utiliser à la fin de votre courrier :

  • Je vous prie de croire, Madame/Monsieur, en mes respectueuses salutations
  • Je vous prie d’agréer, Monsieur/Madame, l’expression de mes salutations distinguées
  • Je vous prie d’agréer, Monsieur/Madame, l’expression de mes cordiales salutations
  • Je vous prie de croire, Madame/Monsieur, en l’assurance de mes respectueuses salutations
  • Veuillez agréer Monsieur/Madame, l’expression de ma considération distinguée

Quelle que soit la formule de politesse finale choisie, prenez le temps d’ajouter le titre de votre interlocuteur (préfet, sous-préfet, principale du collège, recteur, proviseur de lycée…). Vous aurez ainsi une formule ressemblant à ceci : « Veuillez agréer Monsieur le Préfet, l’expression de ma considération distinguée » si votre courrier est par exemple adressé au Préfet.

 

 

Formules de politesse spécifiques aux professions libérales

Si votre courrier est destiné à un docteur, un procureur de la République, un juge ou à un avocat, les expressions utilisées doivent être parfaitement soignées. Chaque mot devra en effet être choisi avec précaution. Des formules comme « Docteur » ou « Je vous prie d’agréer, docteur, l’expression de mes salutations distinguées » peuvent être utilisées lorsque votre interlocuteur est un docteur.

S’il s’agit d’un procureur de la République, optez pour une formule comme « Je vous prie d’agréer, Madame la Procureur/ Monsieur le Procureur, l’expression de ma haute considération ». Pour un interlocuteur comme un juge ou un avocat, utilisez des expressions telles que « Je vous prie d’agréer cher maître, l’expression de mes respectueuses et sincères salutations ». Vous pouvez aussi essayer la formule finale « Je vous prie d’agréer Monsieur le Juge/ Madame la Juge, l’expression de mes salutations distinguées ».

Ces expressions peuvent être également utilisées dans les courriers adressés au notaire, à l’huissier de justice ou encore à un commissaire-priseur.

 

 

Formules de politesse spécifiques aux militaires

Qu’il s’agisse d’un courrier adressé à un Général, un Colonel, un Commandant ou un Capitaine, l’utilisation des formules de politesse est primordiale. Parmi les expressions les plus fréquemment utilisées, on peut citer :

  • Je vous prie de bien vouloir agréer mon Capitaine, l’expression de ma haute considération
  • Je vous prie de bien vouloir agréer mon Commandant, mes sincères et respectueuses salutations
  • Je vous prie de bien vouloir accepter, Maréchal/Monsieur/Madame ; mes salutations distinguées
  • Je vous prie de croire, Lieutenant/Monsieur/Madame, mes respectueuses salutations

En ce qui concerne la formule d’appel, vous devez directement évoquer le titre de votre interlocuteur. En effet, les expressions comme « Cher Commandant » ou « Cher Lieutenant » sont à éviter. Optez en revanche pour des formules d’appel comme « Mon Général/Général », « Mon Colonel/Colonel », « Mon Commandant/Commandant » ou encore « Maréchal/Monsieur/Madame ». En dehors des formules standards citées, vous pouvez également faire preuve de créativité en choisissant une formule qui mettra en avant votre courrier tout en exprimant du respect pour votre interlocuteur.

 

 

Formules de politesse spécifiques à la noblesse

Lorsque vous rédigez une lettre manuscrite ou un mail destiné à un Roi, une Reine, un Duc ou une Duchesse et autres nobles, les expressions employées sont différentes. Lorsqu’il s’agit d’un Roi ou d’une Reine, vous pouvez par exemple utiliser la formule finale suivante : « Je vous prie de bien vouloir croire, Mon Altesse Royale, en l’assurance de mes respectueuses et honorables situations ». En ce qui concerne la formule d’appel, « Chère Altesse » sera conseillé pour votre lettre.

En revanche, s’il s’agit d’une lettre adressée à un Comte ou à une Comtesse, employez la formule « Je vous prie de bien vouloir croire, cher Comte/chère Comtesse, en l’assurance de ma considération ». Pour un mail adressé à un Marquis, la formule finale suivante sera la mieux adaptée : « Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame la Marquise/ Monsieur le Marquis, l’expression de mes honnêtes et respectueuses salutations ».

 

 

 

 

Formules de politesse spécifiques à la politique

Lorsque votre interlocuteur est un personnage politique, une attention particulière doit être portée à la formule de politesse utilisée dans votre mail ou dans votre lettre. En effet, les expressions employées diffèrent selon qu’il s’agisse d’un Chef d’État, d’un Premier ministre (Chef du gouvernement), d’un ministre, ou d’un Président de l’Assemblée nationale.

Pour une lettre adressée à un Chef d’État par exemple, les formules d’appel et les formules finales suivantes seront privilégiées :

  • Monsieur/Madame le Secrétaire général de l’Élysée (pour désigner le Président de la République)
  • Monsieur/Madame le Directeur du cabinet civil
  • Je vous prie d’agréer, Monsieur/Madame le Secrétaire général de l’Élysée, l’expression de mon profond respect
  • Je vous prie d’agréer, Monsieur/Madame le Directeur de cabinet civil, l’hommage de mon respectueux dévouement

Pour un Premier ministre, la formule finale suivante est la plus adaptée : « Avec mes respectueux hommages, je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération ».

 

 

Formules de politesse spécifiques à la religion

Les lettres et mails adressés aux hommes religieux comme le Pape, un Curé, un Cardinal ou un Diacre doivent contenir quelques formules bien particulières afin de présenter son respect au destinataire. Parmi les formules finales les plus usuelles, on peut citer :

  • Je vous prie d’agréer, très Saint-Père, l’expression de mon immense et profonde dévotion
  • Je vous prie d’agréer, mon Père, l’expression de ma profonde dévotion
  • Je vous prie d’agréer, Éminence, l’expression de ma respectueuse et sincère considération
  • Je vous prie d’agréer, monseigneur l’Évêque, l’expression de ma respectueuse et sincère dévotion

On pensera aussi à la formule finale suivante, « Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sincères et respectueuses salutations », lorsque votre interlocuteur est un diacre. En ce qui concerne les formules d’appel lors de la rédaction d’un mail ou d’une lettre à un personnage religieux, seul le titre de l’interlocuteur doit être mentionné. On privilégiera des expressions comme « Votre Sainteté » pour le Pape et « Mon père », pour un curé.

 

 

Conclusion

Lorsque vous utilisez les formules de politesse, il est impératif de tenir compte du titre, du grade, de la voie hiérarchique ou du statut de la personne. C’est en cela que vous pourrez exprimer votre respect de la meilleure des manières à votre interlocuteur. Pensez aussi à éviter les phrases trop longues ou vides de sens.

Sachez aussi qu’une formule de politesse sert avant tout à rapprocher les personnes. Il s’agit en effet de la première forme de communication. Avant d’attaquer votre clavier ou de saisir votre stylo, pensez donc à l’avance à l’expression adéquate avec laquelle vous allez non seulement commencer votre message, mais aussi celle avec laquelle vous allez le conclure.

 

 

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Découvrez s’il faut écrire « je vous envoi » ou « je vous envoie », cliquez-ici
– Découvrez s’il faut écrire « je me permets » ou « je me permet », cliquez-ici
– Découvrez s’il faut écrire « je vous joins » ou « je vous joint », cliquez-ici
– Découvrez les différentes origines possibles du mot « OK », cliquez-ici
– Découvrez s’il faut écrire « boite » ou « boîte », cliquez-ici
– Découvrez comment conjuguer le verbe « transmettre », cliquez-ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter