Shazam racheté par Apple

C’est officiel, le géant à la pomme vient de racheter le logiciel de reconnaissance musicale Shazam. Cette acquisition fait suite à une enquête de la commission européenne de plus de 6 mois sur le risque de concurrence. En effet, Bruxelles s’interrogeait sur l’avenir du marché du streaming musical à la suite de cette acquisition.

Finalement, la commission a écarté les risques et a accepté le rachat. Cette opération de 400 millions de dollars est une aubaine pour la firme américaine qui possède sa propre solution Apple Music.

C’est presque devenu une habitude et environ une fois par mois, l’une des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) annonce sa volonté de racheter une application, un site ou un service digital célèbre. Aujourd’hui, c’est au tour d’Apple de racheter Shazam, maintenant que la Commission européenne a déclaré la transaction conforme aux règles de libre concurrence.

 

Aucun risque de concurrence déloyale

Apple avait annoncé sa volonté de racheter Shazam, la célèbre application de reconnaissance vocale qui permet d’identifier une chanson, il y a déjà 6 mois. Comme l’application de streaming musical est la propriété d’une entreprise londonienne, la Commission européenne avait immédiatement suspendu la transaction pour prendre le temps de s’assurer qu’elle n’irait pas à l’encontre des règles de concurrence.

En effet, comme dans de nombreux pays ayant épousé la doctrine libérale et capitaliste, la question de la libre concurrence est centrale au bon fonctionnement des rapports économiques. Apple étant, depuis quelques années, une entreprise également investie dans le domaine du streaming musical, la Commission voulait s’assurer que ce rachat ne consisterait pas simplement à faire disparaître un concurrent pour réduire l’offre disponible pour les clients.

Après avoir consulté pendant plusieurs mois le dossier, la Commission européenne est finalement arrivée à la conclusion que le service proposé par l’application de streamin musical et celui proposé par Apple Music étaient deux services complémentaires plutôt que des services concurrents. De ce fait, et sans ambiguïté, cette transaction ne pouvait être annulée sous ce prétexte.

 

Un achat stratégique pour Apple

Apple et Shazam, c’est une longue histoire d’amour puisque, dès l’ouverture de l’App Store en 2008, Shazam fut l’application la plus téléchargée. Depuis, elle n’a jamais quitté le top 10 des applications les plus souvent installées. À l’époque de la sortie du premier iPhone, elle n’était disponible sur aucune autre plateforme et l’iPhone a autant profité du succès de l’application qu’elle a profité de celui de l’iPhone.

Cependant, si Apple a déboursé 400 millions de dollars pour acheter l’application de reconnaissance vocale, ce n’est pas qu’une affaire de bons sentiments et de chemin parcouru ensemble. C’est bien davantage parce que le rachat de l’application présente un intérêt stratégique considérable pour le développement d’Apple Music, pour l’instant très en retard sur son concurrent Spotify.

Personne ne sait encore exactement comment Apple a prévu de tirer profit de ce rachat, ni comment l’entreprise compte s’en servir pour booster son offre de streaming illimité, mais il ne fait aucun doute qu’elle s’inspirera des partenariats déjà existants avec Spotify.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter