Slack parvient à lever 427 millions de dollars

Slack, la plateforme de discussions collaboratives très populaire au sein des entreprises, a annoncé, le 21 août 2018, avoir réussi une nouvelle levée de fonds. Cette fois-ci, le montant atteint est de 427 millions de dollars et porte la valeur de l’entreprise à 7 milliards. Une levée de fonds que les dirigeants avaient justifiée par la nécessité pour la plateforme de rester innovante et concurrentielle.

 

Slack, leader des plateformes collaboratives

Si vous travaillez dans une entreprise ou que vous la dirigez, vous connaissez sans doute Slack, cette plateforme collaborative qui permet d’organiser le travail de ses équipes en créant des discussions sur plusieurs canaux, aussi appelés chaînes. L’application permet d’organiser un projet en permettant à chaque équipe de communiquer en son sein, mais aussi avec d’autres équipes.

Lancée en 2013, l’entreprise a bien évolué depuis et s’est très largement adaptée à la concurrence et à l’émergence du marché des plateformes de discussions collaboratives. Aujourd’hui, l’entreprise américaine intègre de très nombreuses fonctionnalités uniques qui permettent aux équipes de s’organiser, de partager des fichiers, mais aussi de profiter de l’aide d’algorithmes qui interprètent et partagent des statistiques.

Grâce à son caractère très innovant lors de sa sortie en 2013, et également grâce à toutes les fonctionnalités qui ont été ajoutées au fil du temps, l’entreprise a rapidement obtenu sa place de leader sur le marché des plateformes collaboratives. Le groupe a même commencé, en 2018, à racheter des plateformes comme HipChat et Stride.

 

Conserver sa place de leader

Si l’entreprise est aujourd’hui au sommet et que la concurrence peine à la rattraper, cela n’empêche pas les responsables de la plateforme de regarder le futur avec une certaine angoisse. En effet, les concurrents ramassent leurs pions et tentent, petit à petit, de rattraper la plateforme. Facebook s’est lancé sur le marché en 2016 et Microsoft en 2017.

La plateforme de Microsoft, baptisée Teams, est sans doute celle qui inquiète le plus puisqu’elle repose sur la suite Office et Skype. Ces deux outils sont déjà très connus des employés et des dirigeants d’entreprises et pourraient offrir à Microsoft un levier de pénétration du marché très intéressant.

De son côté, Slack ne propose que des services innovants et, si la plateforme a largement été adoptée par les entreprises, elle n’est pas encore aussi bien ancrée dans les habitudes de travail que le sont les outils Microsoft. De même, si Facebook s’est lancé dans la bataille sans grande réussite, il n’est pas improbable que la popularité du réseau lui permette de capter une grande partie du marché.

 

Innover pour rester premier

Voilà pourquoi la plateforme continue de réaliser des levées de fonds. Non seulement ces levées rassurent largement les dirigeants et les investisseurs entre eux parce qu’elles prouvent l’empreinte majeure qu’a posée la plateforme sur le monde de la discussion collaborative, mais elles permettent aussi à l’entreprise d’investir en recherche et développement pour conserver sa place de leader.

Enfin, ces fonds supplémentaires permettront également à la plateforme de racheter certains concurrents pour absorber leurs innovations et leurs parts de marché et, ainsi, se positionner petit à petit en acteur incontournable du monde des plateformes de discussion en entreprises.

 

Votre Note
Vote pris en compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter