Twitter : Elon Musk renonce finalement à racheter le réseau social à l’oiseau bleu

Les avis ont été partagés au moment d’apprendre le retrait d’Elon Musk dans sa décision de reprendre le groupe Twitter. Le milliardaire américain renonce finalement à racheter le réseau social à l’oiseau bleu pour 44 milliards de dollars. La multiplication des faux-comptes sur le réseau social aurait incité le PDG de Tesla à reculer dans sa démarche.

Elon Musk se retire du processus de rachat de Twitter

Finalement, l’homme d’affaires Elon Musk ne sera pas le prochain propriétaire du réseau social Twitter. Le milliardaire américain décide aujourd’hui d’abandonner son projet de mettre la main sur l’entreprise californienne. Elon Musk justifie sa décision par les manquements de la part des propriétaires actuels de Twitter. La prolifération des faux-comptes figurerait au centre des débats. A priori, Twitter n’aurait pas communiqué avec certitude le pourcentage des faux-comptes présents sur le réseau.

Elon Musk s’inquiétait sérieusement à propos des « robots » depuis un certain temps, dans le processus de rachat du groupe Twitter. Ces outils auraient des impacts directs sur l’évolution des faux-comptes sur la plateforme. À ce sujet, les avocats de l’homme d’affaires américain avancent que Twitter n’a pas respecté ses engagements, précisés dans l’accord. Le nombre de faux-comptes et de spams sur le réseau social reste toujours assez flou. L’information a été relayée par une lettre publiée et mise en ligne par la SEC.

Les avocats d’Elon Musk auraient ainsi assuré auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) l’existence de certains manquements de la part du réseau social. Ce phénomène a donc conduit au désistement du PDG de Tesla dans sa démarche. Vu l’état actuel des choses, l’affaire pourrait déboucher sur un procès tant les deux parties s’opposent sur plusieurs points stratégiques.

Des faux-comptes estimés par Twitter à 5 % environ

A priori, le nombre de faux-comptes sur le réseau social Twitter aurait de vrais enjeux stratégiques. Sinon, les deux parties auraient trouvé assez facilement un compromis pour conclure l’opération de rachat dans les meilleurs conditions. Or, c’est loin d’être le cas si on se réfère aux dernières informations relayées à ce sujet.

De son côté, Twitter assure que le pourcentage de faux-comptes sur sa plateforme est de l’ordre de 5 %. Elon Musk et son équipe déclarent cependant que les propriétaires actuels du réseau social mentent sur ce point. Ce bras de fer entre les deux parties a été très compromettant pour le bon déroulement du rachat.

Les avocats d’Elon Musk ont évoqué les termes « informations fausses et trompeuses » qui auraient été transmises à leur client. Quoi qu’il en soit, les choses continuent de bouger énormément en interne chez Twitter. L’entreprise applique le gel de recrutements et procède à des licenciements d’employés.

Des poursuites judiciaires à l’horizon

Le retrait d’Elon Musk du processus de rachat du groupe Twitter l’expose à des poursuites judiciaires de la part des propriétaires actuels du réseau social. Son engagement initial de racheter l’entreprise a en effet créé d’importants bouleversements en interne et sur les marchés financiers. Sa décision actuelle de se retirer provoque des préjudices à différents niveaux.

Bien entendu, Elon Musk a effectué un montage financier relativement complexe dans le cadre de son projet de racheter Twitter. Outre les prêts personnels, il a aussi contracté des prêts gagés portant sur des actions Tesla plus précisément. La rupture de tous ces engagements ne pourra se faire très simplement. Après ce chamboulement, le PDG du groupe Tesla devra certainement payer des intérêts et des dédommagements à ses partenaires .

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Tout savoir de la station spatiale chinoise, cliquez-ici
– Découvrir le parcours du fondateur de SpaceX, cliquez-ici
– Comprendre le fonctionnement du projet Starlink, cliquez-ici

Share This