Avec une levée de fonds de 103 millions de dollars, Lydia rejoint le club des licornes françaises

Startup financière, fournissant une alternative aux services bancaires, Lydia a annoncé le 8 décembre dernier un nouveau tour de table de 103 millions de dollars. Une levée de fonds réalisée par deux fonds d’investissements basés aux États-Unis, Dragoneer et Echo Street, ainsi que ses investisseurs historiques, Tencent, Accel et Founders Future. Grâce à ce financement, l’entreprise est valorisée à plus d’un milliard de dollars. Après une levée de fonds de 112 millions l’année dernière, ce nouveau tour de table lui permet de rejoindre le cercle des licornes françaises.

Lydia, une grande ambition

La plateforme de paiement mobile a été lancée en 2013 par Antoine Porte et Cyril Chiche. A l’origine, Lydia était une application de paiement de remboursement entre amis. Elle a ensuite évolué en une application bancaire complète avec des prêts, des assurances et des comptes de dépôt. Elle a connu un fort développement en 2021, avec une croissance mensuelle à deux chiffres. En effet, Lydia est déjà utilisée par 2 millions de Français dans l’un de ses services de comptes joints, comptes courants, de crédits, d’investissement et d’épargne. D’ici 2022, elle souhaite atteindre entre 200 000 et 300 000 boursicoteurs sur son application.

À ces offres déjà existantes, s’ajoute une solution de trading 100% mobile, mais également de nouveaux produits de crédit et d’investissement. Le lancement de cette nouvelle solution permet l’association de Lydia avec la plateforme autrichienne Bitpanda. Cette dernière est spécialisée dans le trading de cryptomonnaies ainsi que de métaux précieux et d’actions. Sa plus grande ambition est de devenir une superapp.

Un vaste programme de recrutements

La startup Lydia est plus populaire que jamais. Avec 5,5 millions d’utilisateurs actuellement, elle ambitionne de devenir le compte principal de 10 millions d’Européens d’ici 2025. Comptant 150 collaborateurs, elle prévoit également de recruter 120 salariés en 2022 et jusqu’à 800 salariés dans les trois prochaines années. La startup envisage aussi d’élargir ses offres d’investissement et de crédit pour devenir un acteur incontournables dans trois grands pays de l’Union Européenne au minimum.

Lydia, la spécialiste du paiement, est surtout présente en France. Cependant, elle a déjà commencé à s’étendre au Portugal. Elle projette d’ouvrir un bureau en Espagne. Ces prochaines cibles seront l’Allemagne et l’Italie.

Depuis sa création, la startup Lydia a levé 225 millions d’euros auprès des investisseurs internationaux comme Accel, XAnge, Tencent, Groupe Duval et Fonders Future.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Aircall, la startup qui révolutionne la téléphonie, cliquez-ici
– Revolut lance un service de réservation de voyages, cliquez-ici
– La fintech française Unlimitd lève 5 millions d’euros, cliquez-ici
– La startup Toulousaine Front-Commerce lève 1,5 millions d’euros, cliquez-ici

Share This