Bolt lève 628 millions d’euros pour étendre son empire de la mobilité

La startup estonienne Bolt enchaîne les grosses levées de fonds. Après avoir levé 600 millions d’euros en août dernier, la jeune pousse a clôturé, le 11 janvier 2022, un tour de table de 628 millions d’euros. La valorisant ainsi à 7,4 milliards d’euros.

Le tour est dirigé par Sequoia Capital et Fidelity Management and Research Company LLC, avec la participation de Owl Rock, G Squared, Whale Rock, D1, Ghisallo, Tekne et bien d’autres encore. Ce nouveau montant porte le total des fonds levés par la startup à 1,8 milliards d’euros.

Une seule plateforme pour cinq services

La startup Bolt, d’origine estonienne et basée à Tallinn est sans doute devenue la première super application d’Europe. En effet, elle prétend être la seule plateforme qui offre cinq produits tels que le covoiturage (Bolt Drive), les scooters électriques, l’autopartage, la livraison de repas (Bolt Food) et la livraison d’épicerie (Bolt Market).

L’entreprise a connu un succès rapide. Depuis octobre 2020, elle est passée d’une présence dans 200 villes à plus de 400 en Europe et en Afrique. Elle est également passée de 2 000 salariés à plus de 3 000. Elle génère actuellement 100 millions de passagers dans le monde. Pour information, ils n’étaient encore que 50 millions en 2020. la startup est aujourd’hui valorisée à près de 7,6 milliards d’euros.

Des produits diversifiés

L’objectif de la dernière solution de Bolt est d’accélérer la transition des voitures personnelles à la mobilité partagée, tout en renforçant le rôle de Bolt dans cette transformation. La startup encourage les villes à adopter la solution de covoiturage ou l’autopartage.

Quant au Bolt Market, son but est de couvrir les pays où Bolt exploite déjà des services de livraison de repas et de restauration. En ce moment, la startup a créé des dizaines de centres de distribution destinés aux achats en ligne au Portugal, en Pologne, en Lituanie, en République Tchèque, en Roumanie, en Estonie, en Lettonie, en Croatie, en Suède et en Slovaquie. Un nombre de villes qui devrait atteindre les 100 d’ici 2023 selon le fondateur de la jeune pousse. Cependant, Bolt Market veut se concentrer seulement sur l’Europe et l’Afrique.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Ubitransport rachète la startup ACTOLL, cliquez-ici
– Travailler dans le train est accessible à tous, cliquez-ici
– Tout savoir du bracel qui alerte en cas d’agression, cliquez-ici
– Les startup développent la mobilité des petites villes, cliquez-ici

Share This