Doit-on écrire « biensûr » ou « bien sûr » ?

Parfois, la langue française est plus facile à apprécier à l’oral qu’à l’écrit, car cela nous évite de longues réflexions. En pleine écriture, il nous arrive d’avoir des doutes sur l’orthographe correcte des expressions pourtant utilisées fréquemment. C’est le cas de « bien sûr », une locution adverbiale qui exprime la certitude.

Composée de l’adverbe « bien » et de l’adjectif qualificatif « sûr », l’expression est synonyme du mot « évidemment ». Elle offre de multiples possibilités concernant son orthographe et il n’est donc pas possible de se contenter de l’écrire au son. Il est donc tout à fait légitime de se demander si la bonne écriture est en un seul mot ou toujours en deux mots. Faut-il mettre un accent circonflexe sur le « u » ? Doit-on placer un trait d’union entre « bien » et « sûr » ? Est-ce qu’il y a possibilité de l’accorder selon le contexte ? Nous apportons la réponse à ces questionnements dans les lignes suivantes.

 

 

 

 

 

« Biensûr » ou « bien sûr » : quelle est la bonne orthographe ?

On n’écrit jamais « biensur » en un seul mot, ceci est incorrect et n’existe pas dans la langue française. L’écriture correcte est « bien sûr » en deux mots. Attention à ne pas oublier l’accent circonflexe ! Et il n’y a pas de trait d’union entre les deux mots qui le composent.

Pouvant être remplacé par « évidemment » ou « bien entendu », il s’agit d’une forme adverbiale qui reste invariable. L’accent circonflexe doit toujours être mis sur le « u », indispensable pour ne pas confondre l’adjectif « sûr » avec un autre mot. En effet, le mot « sur » (sans accent) existe et signifie le contraire de « sous » (exemple : La bouteille d’eau est sur la table !).

En ce qui concerne les éventuels accords, le mot « bien sûr » dans le sens de « évidemment » ne s’accorde pas. On n’écrira pas « bien sûre », même si la personne qui écrit est de sexe féminin.

Cependant, cette expression peut s’accorder quand elle est employée en dehors de ce contexte, et qu’on peut la remplacer par « certain » ou « vraiment certain ». Dans ce cas de figure, il faut l’accorder avec le mot auquel elle se rapporte. On pourra ainsi écrire « bien sûre » quand c’est au féminin et ajouter un « s » pour le pluriel (exemple : ils sont bien sûrs d’eux).

 

 

 

Exemples d’usages

Découvrez maintenant quelques exemples de l’utilisation de « bien sûr », la locution adverbiale dans sa forme invariable :

  • Je n’ai pas de secret pour lui, bien sûr, je lui ai tout raconté.
  • Bien sûr, j’aurais aimé rester un peu plus longtemps, mais mon mari m’attend.

 

Un extrait d’œuvre littéraire :

  • Je remettais toujours au lendemain mes projets avec Albertine. « Mais bien sûr qu’il y reviendra, nous le voulons, il nous est indispensable », déclara M. de Charlus avec l’égoïsme autoritaire et incompréhensif de l’amabilité. Proust, À la recherche du temps perdu

 

Comme nous l’avons précisé précédemment, l’expression « bien sûr » peut s’accorder lorsqu’il est employé au sens de « vraiment certain ». Voici des exemples :

  • Une chose est bien sûre, ce n’était pas facile de résoudre ce problème.
  • Je trouve ces messieurs bien sûrs d’eux pour aller se confronter avec des bandits.

 

 

 

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Découvrez comment conjuguer le verbe permettre, cliquez-ici
– Découvrez les nombreuses origine du mot anglais OK, cliquez-ici
– Découvrez le définition du mot mapper, cliquez-ici
– Découvrez si écrire « je vous envoie » est l’orthographe correcte, cliquez-ici
– Découvrez l’éthymologie du mot chinois Yu, cliquez-ici
– Découvrez s’il faut écrire « j’ai fait » ou « j’ai fais », cliquez-ici

 

Share This