HypnoVR lève 4,5 millions d’euros pour sa thérapie virtuelle

La startup HypnoVR a développé une plateforme de réalité virtuelle immersive personnalisée pour fournir des techniques d’hypnose clinique. Le 7 décembre dernier, elle a annoncé une levée de fonds de 4,5 millions d’euros. Elle a été réalisée auprès de la Banque des territoires pour le compte de l’État ainsi que Akiles et le Capital Grand Est à travers Alsace création. Les investisseurs historiques de la startup dont le fondateur et PDG de OuiCare, Guillaume Richard, et Bpifrance ont participé à ce tour de table.

Moins de sédatifs et d’anxiolytiques

HypnoVR a été créée par les médecins anesthésistes et hypnothérapeutes, Chloé Chauvin et Denis Graff, avec l’aide de Nicolas Schaettel, le co-fondateur de Culture Digital. La startup a développé un logiciel qui permet de réduire l’anxiété et la douleur grâce à l’hypnose médicale en réalité virtuelle. Ce logiciel est qualifié de dispositif médical de classe 1. Il est considéré comme une anesthésie non pharmacologique adressée à certaines spécialités comme les soins dentaires, l’oncologie, l’urologie, la gynécologie et l’imagerie médicale. Il peut être utilisé avec les casques Oculus Quest 2 ou le Pico G2 4K. Son objectif est de réduire l’usage des anxiolytiques et des sédatifs et les effets secondaires qui y sont associés.

La plateforme HypnoVR propose 22 scénarios avec des séquences de respiration guidée, de cohérence cardiaque et de suggestions hypnotiques, en sept langues. Grâce à une application accessible sur smartphone ou tablette, on peut piloter les séances à distance.

Efficacité de l’HypnoVR

Actuellement, la plateforme est utilisée dans plus de 240 établissements de santé à travers l’Europe. En tant que dispositif médical, le logiciel fait l’objet de 13 articles scientifiques publiés, dont une étude qui démontre une réduction de 93 % de l’anxiété des patients qui utilisent HypnoVR lors de la pose d’une chambre implantable par cathéter.

D’autres ont souligné une réduction de 41 % de la douleur chronique, et une réduction de 63 % de l’utilisation d’anxiolytiques. La consommation de morphine a aussi diminué de 45 % et la douleur postopératoire de la chirurgie de la scoliose a été réduite de 40 %.

Ce financement va aider HypnoVR à accélérer la commercialisation de sa solution d’hypnose médicale virtuelle qui se fait sous forme de pack, en France et en Europe. Elle prévoit également de renforcer l’efficacité thérapeutique de son logiciel et d’élargir son champ d’activité en poursuivant son programme de recherche et de développement.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Tout savoir du laboratoire automate de BforCure, cliquez-ici
– Recruter grâce à la réalité virtuelle avec Oddity VR, cliquez-ici
– Apple va concurrencer Meta avec un casque AR/VR, cliquez-ici
– Découvrir le casque de réalité mixte Cambria de Meta, cliquez-ici

Share This