ISS : SpaceX lance un nouveau modèle de cargo à l’occasion du 100ème vol réussi de Falcon 9

Depuis 2012, SpaceX effectue des missions de services de ravitaillement commercial (CRS) pour la NASA vers la Station spatiale internationale. Justement, l’entreprise aérospatiale a effectué dimanche 06 décembre 2020, sa vingt-et-unième mission de réapprovisionnement de la station spatiale. Mais SpaceX a profité de cette occasion pour utiliser sa toute nouvelle capsule, appelée Crew Dragon ou Dragon 2.

En effet, comme nous le rapporte TechCrunch et The Verge, cette nouvelle capsule Dragon 2 comporte plusieurs améliorations par rapport à l’ancienne capsule. SpaceX a notamment affirmé qu’il pouvait transporter à la fois un équipage et le fret. Mais les deux changements les plus marquants avec cette nouvelle capsule seraient que d’une part, elle dispose d’une plus grande capacité de charge et que, d’autre part, elle peut s’amarrer de manière totalement autonome sur la station spatiale internationale.

 

 

Un espace de stockage élargi et une technologie d’amarrage autonome

SpaceX a effectivement expliqué que la capsule Dragon 2 pourrait transporter 50% de charges utiles supplémentaires, avec l’équipage en plus. La version précédente du cargo devait être amarrée, en d’autres termes, lorsque le cargo était arrivé à la station spatiale, un membre de l’équipage de l’ISS devait actionner un bras robotique pour saisir la capsule et la poser sur le pont d’amarrage. Mais l’assistance humaine ne serait plus nécessaire pour Dragon 2 qui serait capable de s’ancrer et de se fixer toute seule à l’ISS.

Par ailleurs, 2.903 kilos d’équipements scientifiques auraient été embarqués lors de cette dernière mission de lancement de SpaceX. L’objectif étant de mener des expériences à bord l’ISS. Ces équipements comprennent le Bioasteroid de l’Agence spatiale européenne qui examinera comment le biomining est affectée par la microgravité. Le biomining étant le processus d’utilisation de micro-organismes pour extraire des éléments dans des roches.

De plus, les scientifiques devraient mener une première expérience de recherche sur le médicament Covid-19 dans l’espace à bord de l’ISS, dans le but d’améliorer l’efficacité du médicament antiviral remdesivir.

Mais ce n’est pas tout. Le module de sas commercial de Nanorocks, une grande coupelle en métal qui se fixe à l’extérieur de l’ISS, est également à bord du Dragon 2. Il sert à transporter les charges utiles et d’autres matériaux de l’intérieur de l’ISS dans l’espace.

Par ailleurs, ce nouveau cargo Dragon 2 de SpaceX dispose également de deux fois plus de casiers motorisés pour le transport de matériel expérimental à une température contrôlée.

 

 

Il y aura ainsi deux capsules Dragon à bord de l’ISS

Le lancement de cette capsule Dragon améliorée vers l’ISS s’est déroulé dans la matinée du dimanche 06 décembre 2020, à 11h17 HE. Le lancement a été effectué depuis le Kennedy Space Center, en Floride. SpaceX a utilisé l’une de ses fusées Falcon 9 d’occasion pour le lancement de cette mission. La capsule devrait ainsi rejoindre la station spatiale internationale ce lundi 07 dimanche, à 13h30 environ.

Une fois arrivée à l’ISS, la capsule Dragon 2 ne sera pas la seule capsule Dragon à être amarré à la station spatiale. En effet, il y a moins d’un mois, le dimanche 15 novembre dernier, SpaceX avait aussi envoyé un équipage de quatre personnes sur l’ISS à bord de l’ancienne capsule Dragon. Cette dernière est arrivée à la station une journée après. Ainsi, quand Dragon 2 parviendra à l’ISS, la station spatiale aura deux capsules Dragon. Selon Sarah Walker, la directrice de la gestion de la mission Dragon chez SpaceX, « ce sera la première fois qu’il y aura deux Dragons simultanément sur la station spatiale. Et cela inaugure vraiment une saison de présence continue de Dragon dans un proche avenir, au moins jusqu’à la fin de 2021 ».

Par ailleurs, ce sera la quatrième fois que cette fusée Falcon 9 est utilisée. Après le vol, elle tentera d’atterrir dans l’Atlantique.

 

 

 

SpaceX en est à son 100ème décollage réussi

Il faut également savoir que SpaceX vient d’entamer une nouvelle série de missions de ravitaillement commercial pour l’ISS dans le cadre d’un contrat qui a été renouvelé avec la NASA.

Le lancement d’hier est également un événement important pour SpaceX étant donné que c’est le 100ème décollage réussi de ses fusées Falcon 9. Pour rappel, l’entreprise avait piloté 43 décollages sur des boosters récupérés et remis à neuf. La récupération du premier étage de Falcon 9 après le vol a également été un succès et SpaceX a ainsi à son actif 68 atterrissages réussis jusqu’à présent.

Mais en parlant de l’espace, l’entreprise américaine SpaceX n’est pas la seule à avoir réussi sa mission avec brio. C’est le cas aussi de la mission chinoise Chang’e-5 qui a réussi le samedi 05 décembre dernier à atterrir sur la Lune et à collecter des échantillons de sol lunaire. Pour rappel, la Chine avait lancé le 23 novembre dernier l’atterrisseur Chang’e-5. Ce dernier est entré dans l’orbite lunaire le 28 novembre et a atterri sur la Lune le 1er décembre dernier. Ayant réussi à collecter avec succès des roches et du sol lunaires, l’atterrisseur chinois se prépare à rentrer sur Terre et à atterrir en Mongolie dans le courant de ce mois de décembre.

 

 

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– SpaceX lance un vol spatial habité, cliquez-ici
– Le projet Starlink permet de se connecter à internet depuis l’espace, cliquez-ici
– Découvrez le parcours de la 2ème fortune mondiale, Elon Musk, cliquez-ici
– Elon Musk enverra des humains sur Mars au plus tard en 2026, cliquez-ici
– Les membres de la force spatiale américaine se font appeler les Gardiens, cliquez-ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter