Pénurie de ressources humaines dans l’industrie agroalimentaire en France

Les principaux acteurs de l’industrie agroalimentaire sont confrontés à un problème d’une certaine ampleur en ce moment. Leur incapacité à recruter du personnel inquiète de plus en plus bon nombre d’entre eux. Le secteur de l’agroalimentaire semble être confronté à une pénurie de ressources humaines et de personnel qualifié, notamment en France. Les entreprises se plaignent de ne pas être en mesure de trouver des bons candidats lors des campagnes de recrutement.

Le secteur de l’agroalimentaire recrute en permanence

En France, l’agroalimentaire figure parmi les secteurs d’activités les plus dynamiques. Les entreprises et les petits producteurs ont plutôt bien résisté à la crise liée à la pandémie de la Covid-19. Le secteur continue donc de recruter pour tenter de satisfaire ses besoins en main d’œuvre et en personnel qualifié. La dynamique favorable enregistrée actuellement, est renforcée par la quête de l’innovation de la part des professionnels de l’industrie agroalimentaire.

Néanmoins, le secteur de l’agroalimentaire est aujourd’hui confronté à un problème majeur qui affecte la majorité des entreprises. Elles font face à une pénurie de personnel qualifié, de plus en plus criante. Elles ne parviennent pas à recruter des bons candidats. Ce phénomène tend à persister tout en écornant l’image du secteur agroalimentaire.

D’après les observateurs, le manque d’intérêt des demandeurs d’emploi à l’égard de l’agoalimentaire proviendrait de certains clichés qu’on aurait voulu attribuer à ce secteur. En effet, la plupart des gens ont « une vision rudimentaire de l’outil de production dans l’agroalimentaire. Or, les postes, l’équipement ont évolué ! » au fil du temps.

Pourtant, les entreprises proposent des emplois stables et lucratifs pour les candidats. Pour le cas de la Bretagne par exemple, Frédéric Sévignon précise que « 62 % des offres proposées sont des CDI ou des CDD de plus de six mois ». Le directeur régional de Pôle Emploi Bretagne connaît bien la situation du secteur industriel dans sa circonscription.

Des efforts sont entrepris à différents niveaux pour rendre le secteur plus attractif

Les dirigeants d’entreprises agroalimentaires font des efforts à plusieurs niveaux pour tenter de corriger les manquements de leur secteur d’activités. Ainsi, une semaine dédiée à l’industrie agroalimentaire a été organisée en Bretagne en 2020. Le mouvement s’est poursuivi en 2021, notamment du 15 au 20 novembre partout dans l’Hexagone. L’initiative totalise environ 180 manifestations et événements sous l’impulsion du réseau des Associations régionales des industries agroalimentaires et l’Association pour l’emploi des cadres (Apec).

En ce qui concerne les CDI laissés vacants, la plupart des TPE et PME disposent en interne de techniciens chevronnés prêts à transmettre leurs compétences aux nouveaux arrivants. Ceci devrait inciter les demandeurs d’emploi à s’intéresser davantage au secteur de l’agroalimentaire. De même, les responsables RH et les agences de recrutement entament des démarches pour favoriser le covoiturage entre employés. L’objectif est de faciliter les déplacements pour se rendre au travail. La plupart des sites de production agroalimentaire sont situés loin du centre-ville, pour se rapprocher des champs agricoles.

Pour information, les données prévisionnelles de 2021 tablent sur 85 510 embauches pour l’ensemble des TPE et PME opérant dans le secteur.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Tout savoir de la digitalisation du recrutement, cliquez-ici
– Recruter plus facilement avec le logiciel Jobscroller, cliquez-ici
– Les questions à poser pour recruter un commercial, cliquez-ici

Share This