PUBG attaque Apple et Google en justice

Après Fortine, PUBG a pris la décision d’attaquer Apple et Google en justice. Pourquoi ? Nous vous expliquerons tout.

C’est au tour de PUBG !

Il y a quelques mois, la lutte entre l’éditeur de Fortnite, Epic Games, et la firme de Cupertino était acharnée. Récemment, PUBG a pris la décision d’attaquer les géants de la tech, Apple et Google.

Krafton, l’éditeur de PUBG, a attaqué en justice Garena, un éditeur de jeux vidéo qui propose une version clone de son jeu phare. Le studio est allé plus loin que cela, en attaquant la firme de Mountain View et la firme à la Pomme.

Pour Krafton, Google et Apple ont laissé les studios lancer des clones de PUBG sur leur magasin sans prendre les mesures nécessaires, sachant que cette pratique est contraire à la politique mise en place sur Play Store et App Store.

Notons que le studio Garena s’inspire énormément des jeux lancés par PUBG pour créer ses propres titres, ce qui ne plaît pas aux dirigeants de Krafton.

Des clones de PUBG sur App Store et Play Store

Comme nous l’avons précisé plus haut, Garena a lancé plusieurs jeux inspirés de l’éditeur Krafton. ces derniers sont disponibles sur Play Store et App Store. Fin 2021, les deux studios avaient trouvé un accord. Mais fin décembre, Garena avait publié un autre clone nommée Free Fire Max. Selon les dires de Krafton, les jeux permettent au studio de gagner des millions de dollars.

Marre de cette situation, Krafton a fait appel à la justice pour attaquer Gerna, mais aussi Apple et Google.

Avant de recourir à la justice, la société PUBG avait contacté App Store et Play Store pour qu’ils suppriment les clones de leur magasin, mais en vain. Bien évidemment, les clones permettent à la firme à la Pomme et Google de gagner des millions d’euros.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Tout savoir des jeux présentés par le JDG, cliquez-ici
– Découvrir la nouvelle console Steam Deck, cliquez-ici
– TikTok développe le streaming de jeux vidéo, cliquez-ici
– Electronic Arts se lance sur le marché des NFT, cliquez-ici

Share This