Le Recommerce : une tendance qui monte en flèche grâce au digital

Le recommerce, la seconde main ou encore le marché de l’occasion, c’est l’idée d’en finir avec une société du tout jetable et d’adopter un modèle économique circulaire et donc plus durable. C’est la revente et l’achat de produits ayant déjà servi, que ce soit en boutique physique, en brocante ou sur le web.

Cette tendance du recommerce met en avant des bienfaits environnementaux (limiter la consommation, produire durablement, préserver les ressources naturelles, éviter le gaspillage et réduire les déchets…), mais également des avantages économiques.

Si certaines grandes marques comme Ikea, Levis ou Leclerc se mettent au recommerce et proposent une reprise de produits pour les recycler puis les revendre, les débuts florissants et la croissance exponentielle de la seconde main vient d’abord des entreprises 100 % digital comme momox, Vinted, Leboncoin, Facebook Marketplace ou encore Black Market. Dorénavant, ce sont les applications mobiles, comme celles de momox disponibles sur IOS et Android qui connaissent un véritable boom.

L’évolution grandissante du recommerce

La croissance du recommerce ne cesse de s’accélérer, particulièrement ces dernières années. Même s’il existe des acteurs historiques sur le marché de l’occasion, 46% des français achètent des produits de seconde main depuis moins de 5 ans. En 2019, le marché d’occasion a progressé 25 fois plus vite que le secteur de la distribution. Cette tendance a même été boostée par la pandémie mondiale.

La vente physique d’articles de seconde main est utilisée par 60% des français. 49% dans les brocantes, vides greniers ou friperies et 31% achètent par le bouche-à-oreille.

L’arrivée des plateformes a conduit 60% des consommateurs à acheter régulièrement des produits d’occasion. Seulement 9% de la population n’a jamais acheté d’articles de seconde main. Mais le recommerce a connu un incroyable bond grâce au digital. En effet, 80 % des aficionados du recommerce achètent leurs articles de seconde main en ligne.

D’après une étude commandée par momox.fr, en 2021, environ 67% des français ont déjà vendu ou acheté un article culturel de seconde main sur Internet (soit près de 10% de plus qu’en 2019). Cette tendance a été initiée par la jeune génération (24-35 ans), dont les trois quarts sont séduits par le recommerce digital.

Pourquoi le recommerce devient si populaire ? Toujours selon l’étude momox.fr, les français recherchent d’abord des prix accessibles dans le marché de la seconde main (74%, soit une augmentation de 10% en 2 ans). En deuxième position, pour 47% des consommateurs, c’est une raison écologique (en 2019, ils étaient 40%). Et enfin, c’est aussi la rapidité et la simplicité de l’achat en ligne qui séduit 29% de la population.

Recommerce : les produits qui se revendent le mieux

Le marché de la seconde main est très varié : articles culturels, véhicules, articles high-tech, électroménager, bijoux, vêtements, meubles… Il y en a pour tous les goûts, les besoins et les budgets.

Toutefois, certaines catégories de biens d’occasion se vendent mieux que d’autres :

  • C’est le cas notamment des articles culturels (livres, DVD, CD, jeux vidéo, vinyles…). 71% des français ont déjà acheté un article culturel de seconde main. 31% d’entre eux privilégient d’ailleurs le marché de l’occasion pour ce type de produits.
  • Le marché de véhicules d’occasion a quant à lui séduit 64% de la population dont 32% privilégient le recommerce pour ce genre d’achat.
  • 60% des français achètent des articles de mode et particulièrement des vêtements d’occasion.
  • Enfin, pas tout à fait encore rentré dans les mœurs, mais en pleine progression, les produits high-tech. Un tiers des français ont déjà acheté un smartphone de seconde main. Mais plus de la moitié de la population (3 français sur 5) se disent prêts à acheter un article multimédia reconditionné.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– BackMarket, le spécialiste du reconditionné, cliquez-ici
– Acheter un vélo reconditionné sur le site Upway, cliquez-ici
– Ikea se développe dans le secteur de la domotique, cliquez-ici
– Le site de vente high-tech Pixmania revient en France, cliquez-ici

Share This