Uber quitte Bruxelles suite à une décision de justice

Suite une décision de la cour d’appel de Bruxelles, Uber a quitté la capitale belge le 26 novembre dernier. Cela n’a pas plu aux chauffeurs VTC de la plateforme. Ces derniers ont lancé un appel au blocage de la ville.

Uber disparaît de la capitale belge

Depuis le 26 novembre, les Bruxellois ne peuvent plus commander un Uber pour se déplacer en ville. Suite à la décision de la cour d’appel de Bruxelles, la plateforme américaine a cessé ses opérations dans la capitale.

Depuis cette date, la plateforme Uber est illégale à Bruxelles. Pour rappel, la firme américaine avait déjà stoppé son service UberPop en 2015 suite à une décision de la justice bruxelloise. Le service avait également été interdit en France.

Les chauffeurs bloquent la capitale belge

Dans la capitale belge, 2 000 chauffeurs étaient affiliés à la plateforme américaine. 5% opéraient sous licence flamande.

Les chauffeurs VTC ont donc bloqué tout Bruxelles le vendredi 26 novembre. « Nous sommes profondément préoccupés pour les 2 000 chauffeurs bruxellois VTC qui vont perdre leur capacité à générer des revenus à partir de vendredi », déclare Laurent Slits, patron des opérations d’Uber en Belgique. Pour lui, il s’agit d’une décision « prise sur la base d’une réglementation obsolète, rédigée à une époque antérieure aux smartphones ».

Les chauffeurs VTC et la firme américaine ont interpelé les autorités politiques de la capitale belge et attendent une réponse de leur part. Pour le moment, personne ne peut dire que les politiciens iront dans le sens des conducteurs et d’Uber.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Uber commercialise du cannabis au Canada, cliquez-ici
– Tout savoir du nouvel abonnement Uber One, cliquez-ici
– Le lecteur musical Winamp fait son grand retour, cliquez-ici
– Connaître l’accord signé entre Carrefour et Meta, cliquez-ici

Share This