Uber se lance sur le marché du cannabis, au Canada

Depuis quelques mois, Dara Khosrowshahi, le patron d’Uber, surveille de près le marché du cannabis au Canada. Après une longue réflexion, la firme américaine se lance sur le marché. Pour le moment, Uber Eats vise la province d’Ontario, où la consommation de cannabis est légale.

Le marché du cannabis est dans le viseur d’Uber

En avril, le PDG d’Uber précisait que son entreprise pourrait un jour se lancer sur le marché du cannabis. C’est officiel, la firme permet aux utilisateurs canadiens d’en commander sur son application.

Le Canada est donc le premier marché dans lequel Uber commercialise du cannabis. La firme ne se disait pas tentée par le marché américain. Quant à la France, le cannabis est toujours illégal dans le pays.

Pour le moment, les Canadiens vivant dans la province d’Ontario pourront profiter de ce service. Après l’avoir commandé en ligne, ils doivent aller récupérer la produit dans un point de vente.

Uber Eats conclut un partenariat avec un acteur du cannabis

Pour permettre aux Canadiens de commander du cannabis sur l’application, Uber Eats a conclu un partenariat avec Tokyo Smoke, le spécialiste canadien de la weed.

Sur l’application, il est possible de choisir les produits à commander, payer en ligne et aller récupérer du cannabis dans l’un des points de vente de Tokyo Smoke. Pour le moment, Uber Eats ne propose pas la livraison à domicile pour éviter les éventuelles critiques.

L’entreprise américaine se lance donc sur le marché du cannabis en permettant au consommateur de gagner du temps en magasin, au moins pour l’instant. Dans le futur, l’application pourrait proposer la livraison à domicile.

En répondant à une question posée par nos confrères de Reuters, Uber ne donne aucune information concernant une éventuelle expansion de la vente de cannabis à d’autres pays ou provinces au Canada.

Lire plus d’article sur DigiTechnologie :
– Tout savoir de la nouvelle application Uber One, cliquez-ici
– Uber s’associe avec Carrefour pour livrer des courses, cliquez-ici
– Suite à une décision de justice, Uber quitte Bruxelles, cliquez-ici
– Découvrir l’impact des marketplaces sur le marché français, cliquez-ici

Share This