Un rapport fait le point sur la sexualité des astronautes

Les chercheurs américains d’Erobotics Research Consulting et We-Vibe, l’une des principales marques mondiales de produits dédiés au plaisir, ont récemment mené une étude sur la sexualité des astronautes. La première partie de leur rapport a été publiée.

Comment les astronautes gèrent-ils leur vie sexuelle dans l’espace ?

Parmi les projets d’exploration spatiale de grande envergure, on compte le retour sur la Lune en 2024 ou encore la colonisation de Mars. D’ailleurs, Elon Musk a déjà laissé entendre son projet de faire des humains, une espèce interplanétaire en établissant une installation durable sur la planète rouge.

Ces multiples projets sous-entendent des missions de durée plus ou moins longue. Cependant, si les agences spatiales préparent au mieux les cosmonautes pour leurs missions, il reste un aspect qui semble tabou : la vie sexuelle des astronautes.

Les auteurs de l’étude soulignent pourtant que l’amour et le sexe sont au cœur de la vie humaine et que même si l’abstinence peut être envisagée pour des missions de courtes durées, ce ne sera pas une option viable pour les missions de longue durée comme les allers et retours sur Mars.

Résoudre cet aspect améliorerait la vie des astronautes dans l’espace

Pour étudier la question, la marque de produits dédiés au plaisir, We-Vibe, et l’équipe de chercheurs spécialisés dans la sexologie dans l’espace, Erobotics Research Consulting, ont publié la première partie de leur rapport intitulé « La Sex Tech dans l’espace ? La pertinence de la sexualité dans l’espace pour le public et les agences ».

Pour les auteurs, les activités sexuelles dans l’espace, que ce soit en couple ou en solitaire, seront inévitables à l’avenir. Pourtant, la communauté scientifique ne semble pas encore avoir trouvé de solutions aux obstacles physiques pouvant empêcher les astronautes d’avoir une sexualité dans l’espace. Le rapport avance comme solution que « faciliter la masturbation ou le sexe en couple pourrait aider les astronautes à se détendre, à dormir et à soulager la douleur » mais aussi « aider à construire et à maintenir des relations amoureuses ou sexuelles et à s’adapter à la vie spatiale ».

La sexualité dans l’espace, un sujet qui deviendra bientôt incontournable ?

Si s’envoyer en l’air dans l’espace peut en tenter plus d’un, il reste beaucoup d’obstacles à surmonter comme l’absence de gravité, le manque d’intimité ou l’élimination des liquides. Les auteurs de l’étude attirent également l’attention sur les risques liés à une abstinence permanente.

Les autres parties de ce rapport seront publiées dans les mois à venir dans le cadre d’une campagne de We-Vibe visant à promouvoir un environnement spatial inclusif pour tous, rapporte Futura Sciences.

A travers ce rapport, Erobotics rappelle aux agences spatiales qu’il est important de résourdre les problèmes liés à la sexualité des humains dans l’espace. L’objectif est de garantir leur bien-être et leur bonne santé.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Le station spatiale chinoise avance à grand pas, cliquez-ici
– Un impact a été enregistré sur le surface de Jupiter, cliquez-ici
– Découvrez l’intérêt de Vénus pour les agences spatiales, cliquez-ici
– Découvrez le Netflix gratuit Peacock, cliquez-ici

Share This