WES 2022 : la 1ère édition d’un sommet dédié à l’entrepreneuriat féminin

C’est le 8 mars prochain à l’Unesco que se tiendra la première édition du Women’s Entrepreneurship Summit (WES 22) organisé par NEMOW Lab. Une date emblématique puisqu’il s’agit de la Journée Internationale des Droits des Femmes.

Pourquoi un tel événement ?

C’est un fait : l’entrepreneuriat féminin contribue clairement à notre développement économique et social. Alors comment expliquer qu’en 2022 :

  • Seulement 10 % des entreprises innovantes/technologiques sont fondées par des femmes
  • 2% des fonds levés par les startups françaises sont allés à des startups dirigées par des femmes (88% des startups dirigées par des hommes)
  • Les startups fondées par des femmes reçoivent en moyenne 2,5 fois moins de financements que les entreprises fondées par des hommes
  • 30%, c’est l’écart salarial entre fondateurs de startup et fondatrices

Il est possible de faire bouger les lignes, tous ensemble

C’est pour faire bouger les lignes que le WES 22 va réunir les acteurs de l’écosystème entrepreneurial français (startups, acteurs du financement, de la formation et de l’entrepreneuriat, représentants de l’État et des pouvoirs publics) parmi lesquels : Elisabeth Moreno, Olivia Grégoire, Force Femmes (Véronique Morali), La French Tech (Clara Chappaz), The Galion Project (Agathe Wautier), Dassault Systèmes (Victoire de Margerie), Bouge ta Boîte / Femmes des Territoires (Marie Eloy) ou encore WILLA (Sarah Huisman-Coridia)

Au programme : des tables rondes inspirantes

Quelle place pour l’entrepreneuriat féminin au sein de l’écosystème entrepreneurial français ?

De quelles données disposons- nous et pour construire quel diagnostic ? Quelles sont les inégalités majeures et pourquoi persistent-elles ? Quels enseignements retirer de l’évolution managériale au sein  des entreprises ? Pourquoi l’entrepreneuriat demeure-t-il l’angle mort de l’action en faveur de l’émancipation féminine ? Entre stéréotypes sociaux, autocensure et réticences, quelle place pour de nouveaux role models ?

Quelles initiatives pour favoriser l’émergence de nouveaux talents entrepreneuriaux féminins ?

Quelles sont les structures d’accompagnement existantes qui œuvrent pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin ? Comment franchir de nouvelles étapes plus incitatives à l’instar de celles conduites sur le plan réglementaire en matière d’égalité au sein des entreprises ?

Une ambition sera au centre de tous les débats, celle de porter un diagnostic juste et d’identifier les actions les plus porteuses de changement.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Découvir le nouveau casque VR de Sony, cliquez-ici
– Découvrir le parcours des fondatrices de Tomojo, cliquez-ici
– Payer vos achats en plusieurs fois avec la startup Alma, cliquez-ici

Share This