Comprendre la crypto-monnaie Bitcoin

Depuis quelques années, on nous présente les monnaies virtuelles comme les devises du futur. À leur tête, on place souvent la plus populaire de toutes, le Bitcoin (ou BTC). En effet, cette crypto-monnaie est sans doute la plus connue des monnaies virtuelles et sa valeur sur le marché des devises est en inflation quasi constante depuis plusieurs années. Pourtant, beaucoup de particuliers ignorent encore ce qu’est le Bitcoin.

 

La première des monnaies virtuelles

Le BTC, c’est une cryptomonnaie, aussi appelée monnaie virtuelle ou devise décentralisée. C’est-à-dire que son utilisation ne peut se faire qu’à travers des outils numériques, comme une application mobile dédiée ou un portefeuille virtuel accessible depuis un ordinateur. Le BTC a rapidement conquis les internautes du monde entier, notamment parce qu’il empêche de tracer les transactions.

Effectivement, le BTC a, comme beaucoup de devises décentralisées, l’avantage d’être accessible à tous, de façon totalement libre et sans aucune contrainte financière. C’est-à-dire qu’aucun justificatif ne vous sera demandé pour obtenir des BTC, que vous pourrez les échanger sans aucune limite et les utiliser dans tous les pays du monde sans avoir à payer de frais.

 

 

Comment utiliser les Bitcoins ?

Pour dépenser, transférer ou recevoir des monnaies virtuelles, vous avez obligatoirement besoin d’une connexion Internet. Ensuite, vous avez besoin d’un logiciel ou d’une application dédiée à la gestion de votre argent décentralisé. Chaque BTC est identifié par une clé cryptée qui le rend unique. Le regroupement de toutes ces clés dans un portefeuille requiert obligatoirement un logiciel ou une interface dédiée.

Il existe également des entreprises spécialisées dans l’acquisition et la protection de vos BTC. Un peu comme une banque en ligne, vous pouvez y créer un compte qu’elles protégeront comme sur Binance. Cela vous coûtera un peu d’argent, mais vous serez assuré en cas de problème. En effet, les portefeuille destinés à stocker de l’argent décentralisé sont souvent piratés, comme récemment avec la plateforme japonaise Zaif. Effectivement, il n’est pas rare de se faire voler l’intégralité de ses BTC sans avoir de recours disponible ensuite.

Une fois que votre portefeuille est installé et que vous disposez de vos BTC, vous pouvez les dépenser chez tous les commerçants, en ligne ou réels, qui les acceptent. Vous pouvez également les transférer directement dans le portefeuille d’un particulier pour le payer. Pour cela, il suffit de remplir un ordre de virement classique en saisissant l’adresse de dépôt de la personne ou l’entreprise qui recevra les fonds. Le BTC s’utilise donc comme de l’argent classique, à ceci près qu’il n’implique aucuns frais et qu’il ne nécessite pas l’intervention d’une banque.

 

Comment sont fabriqués les Bitcoins ?

Comme toutes les cryptomonnaies, ils doivent être « minés » pour être fabriqués. C’est-à-dire qu’un ordinateur va utiliser sa puissance de calcul pour fabriquer des clés de cryptage uniques qui serviront à faire des BTC.

Cependant, pour éviter un dérèglement du marché, le nombre de BTC et leur fabrication sont très strictement encadrés. Il est donc presque impossible aujourd’hui, comme il l’était il y a quelques années, pour un particulier de s’enrichir en minant lui-même ses BTC.

 

Aujourd’hui, de nombreuses structure se mettent à utiliser cette nouvelle forme d’argent. En effet, l’UNICEF accepte aujourd’hui les dons avec de l’argent décentralisé. L’engouement est tellement important que certaines devises comme l’Ethereum se font introduire en bourse.

 

Votre Note
Vote pris en compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter