Emmanuel Macron veut lancer un métavers européen

Quelques semaines avant l’élection présidentielle, Emmanuel Macron annonce sa volonté de créer un métavers européen si jamais il est réélu.

Macron évoque un « métavers » européen

À la surprise générale, Macron parle d’un « métavers » européen. Candidat à sa réélection, l’actuel président de la République a frappé fort en annonçant sa volonté de créer un monde virtuel, un projet qui fait partie de son programme 2022.

Comme vous le savez, le « métavers » est une thématique qui a fait couler beaucoup d’encre. Il y a quelques mois, Mark Zuckerbeg avait annoncé que ses équipes étaient en train de développer un monde virtuel.

Selon le président français, l’Europe devrait créer son propre métavers. Macron n’a pas donné plus de précisions, mais ses mots montrent que le sujet l’intéresse énormément.

Pour le moment, on ne sait pas s’il s’agit d’un vrai projet ou d’une simple déclaration qui fait partie de sa campagne électorale.

Un métavers pour ne pas dépendre des acteurs étrangers

Pour ne pas dépendre des acteurs étrangers, notamment les GAFAM, l’actuel président de la République souhaite que les pays européens travaillent la main dans la main pour créer un métavers.

Pour Emmanuel Macron, le métavers doit faire partie du débat politique dans l’Unions Européenne. En créant un monde virtuel, l’Europe pourrait défendre sa souveraineté « culturelle et informationnelle ».

À l’approche des élections présidentielles en France, Macron s’intéresse au métavers, au Web3 et aux cryptomonnaies. D’autres politiciens s’intéressent à ces sujets, notamment Anne Hidalgo.

Rappelons que le métavers est l’une des principales priorités de Mark Zuckerberg. Le patron de Meta a alloué un gros budget pour développer ce monde virtuel. D’autres géants du web s’y intéressent, sans oublier que les marques font leur entrée dans le monde des NFT.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Comprendre le Digital Market Act, cliquez-ici
– Boeing va créer des avions virtuels, cliquez-ici
– Meta et Appel se disputent le métavers, cliquez-ici
– Un nouveau Privacy Shield entre l’Europe et les USA, cliquez-ici

Share This