Est-ce une bonne idée de faire du Bitcoin une monnaie légale ?

Depuis quelques années, le phénomène Bitcoin fait beaucoup parler de lui sur les réseaux sociaux, dans la presse et même à la télévision.

Rappelons-le, cette monnaie décentralisée très ambitieuse permet de simplifier les transactions (achats/ventes) en supprimant les intermédiaires, mais n’est pas sans risque.

Malgré les réticences grandissantes de la population envers les cryptomonnaies, de nombreux pays ont pris le pari d’en faire une monnaie légale, au même titre que l’euro ou même le dollar. Le Salvador est pour l’instant le seul pays qui a sauté le pas, en devenant la vitrine du Bitcoin. Nous vous en dirons plus dans ce qui suit.

Pourquoi le Bitcoin devrait-il devenir une monnaie légale ?

Un peu partout dans le monde, les internautes s’échangent de la cryptomonnaie comme : Bitcoin, Shiba Inu et autres. Mais c’est seulement au Salvador que cette monnaie possède un statut légal. Cela dit, rassurez-vous, d’autres pays pourraient suivre l’exemple de ce pays d’Amérique centrale pour de multiples raisons, comme le fait que plus de 1,7 milliard de personnes dans le monde n’ont pas de comptes bancaires, notamment dans les pays les plus pauvres, ce qui ne leur permet pas de transférer de l’argent. Or, l’accès aux smartphones et aux moyens de paiement numériques via les cryptomonnaies est largement démocratisé dans le monde entier.

De plus, certains pays comme les États-Unis produisent souvent un surplus d’énergie impossible à stocker. Pour éviter le gaspillage, recycler cette énergie en trop pour miner du Bitcoin leur permettra de gagner de l’argent.

De plus, le transfert classique d’argent à l’étranger est une opération lente et coûteuse. C’est pourquoi le Bitcoin, au même titre que les autres cryptomonnaies et grâce à ses transactions simplifiées et décentralisées, représente une alternative intéressante.

Bitcoin : une monnaie légale au Salvador

Nayib Bukele, le président du Salvador, est un grand fan de la cryptomonnaie « Bitcoin ». C’est pourquoi, il a décidé de prendre les devants en faisant de cette monnaie numérique une devise légale au même titre que le dollar, qui rappelons le, est la monnaie légale de ce pays depuis plus de 20 ans.

Selon le chef d’État, cette décision lui permettra de faire une économie conséquente de 400 millions de dollars, soit 337 millions d’euros sur les frais bancaires déduits lors de chaque transaction vers l’étranger.

Toutefois, faire du Bitcoin une monnaie légale n’est pas une décision qui enchante toute la population salvadorienne. Selon un sondage, plus de 6,5 millions de Salvadoriens s’y opposent fermement.

Ce qui explique ce phénomène est que le Bitcoin est une monnaie volatile, c’est-à-dire qu’elle est instable financièrement. La récente chute de cette cryptomonnaie en témoigne et rend le pari du président salvadorien incertain.

Toutefois, la légalisation du Bitcoin au Salvador peut apporter différentes aides aux finances du pays, notamment :

  • D’effectuer des transactions d’argent vers l’étranger avec plus de facilité, peu de frais et sans passer par les banques
  • D’augmenter les investissements étrangers dans le pays.

Tous ces attraits pousseront certainement d’autres pays à prendre des décisions similaires vis-à-vis des cryptomonnaies.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Le BTC en route vers les 500.000 dollars, cliquez-ici
– Découvrir l’évolution des devises numériques, cliquez-ici
– Coinomi, un nouveau portefeuille crypto très sécurisé, cliquez-ici
– La BCE alerte sur les menaces liées aux cryptomonnaie, cliquez-ici
– Le spécialiste des NFT Bored Ape Yacht Club lance une crypto, cliquez-ici

Share This