Le camion autonome de la startup TuSimple a roulé sur 130 km sans conducteur

TuSimple a franchi une grande étape suite à la réalisation d’un trajet avec un camion sans humain à bord. En effet, un poids lourd doté de son système de conduite a parcouru 130 km sur une autoroute en Arizona.

Spécialisée dans la technologie de conduite autonome pour poids lourds, la startup TuSimple a réussi son premier test de conduite sur route ouverte sans conducteur. Effectivement, un camion Navistar équipé de son « Autonomous Driving System » a fait le trajet entre une gare située à Tucson et un centre de distribution à Phoenix. La distance de 130 km a été parcourue en 80 minutes.

Cet exploit a eu lieu le 29 décembre dernier. Il marque une étape essentielle pour le développement de la startup. Notons que son objectif est de mettre en vente sa solution dans des camions construits avec des partenaires, d’ici 2024. D’autres essais ont déjà été effectués dans cette zone, notamment sur l’autoroute qui traverse le continent Américain. Au total, la startup a réalisé 1800 trajets pour un total de 240 000 km. Ils ont été parcourus en soirée (après 21h) et par temps dégagés.

Un business profitable dans le transport de marchandises

Avec les essais de conduite autonome en Arizona, TuSimple est en tête sur le marché du poids lourd. La startup prévoit d’autres tests sans conducteur en 2022, avec comme objectif de démontrer que commercialiser des camions autonomes est tout à fait possible.

Si on se base d’un point de vue économique, les camions autonomes représentent un marché conséquente. En effet, les chauffeurs routiers se font de plus en plus rares, notamment aux États-Unis, alors qu’avec le développement de l’e-commerce, la demande ne fait qu’augmenter.

TuSimple prétend avoir 7000 camions commandés prêts à être lancés, dont une centaine annoncée récemment par le logisticien DHL. En outre, le groupe Volkswagen est un des partenaires avec qui la startup codéveloppe ses futurs camions. Notons que cette première génération a encore besoin d’humain lors du chargement et du déchargement des marchandises. Une assistance humaine est également nécessaire pour manœuvrer dans les zones industirelles.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Tout savoir de la voiture Apple Car, cliquez-ici
– BMW développe la conduite autonome, cliquez-ici
– Sony travaille sur une voiture électrique, cliquez-ici
– Kneron fabrique des puces IA pour véhicules autonomes, cliquez-ici
– TTTech développe des logiciels pour la conduite autonome, cliquez-ici

Share This