Les défis des DSI face à la transformation digitale

La transformation digitale a engendré l’apparition de plusieurs nouveaux défis. Bien que les DSI travaillent dur pour assumer un rôle clé dans les domaines stratégique des entreprises, le leadership IT doit encore progresser.

Face à une révolution digitale et à un environnement informatique de plus en plus complexe, le rôle du DSI n’a cessé d’évoluer. En effet, les obstacles sont nombreux. Pour faire face aux nouveaux challenges, les DSI doivent se transformer en se concentrant sur leur cœur de métier : la création et l’intégration des services digitaux.

 

L’inévitable réduction des coûts IT

En 2019, l’un des plus grands défis auxquels sont confrontées les DSI est l’optimisation des coûts d’exploitation.

La transformation digitale a fait apparaître des nouvelles dépenses comme celles liées à l’exploitation réseau. Selon certaines études récentes, les dépenses IT pourraient s’élever à plus de 15% des coûts de fonctionnement d’une entreprise. Face à des charges de plus en plus importantes, les directeurs des systèmes d’information sont dans l’obligation de diminuer les frais tout en assurant des niveaux de performance et d’innovation élevés.

Dans un monde assez concurrentiel, les DSI doivent également évoluer en établissant une politique d’investissement dans les technologies émergentes, telles que l’IoT, les applications en mode SaaS ou encore l’IA, tout en maîtrisant parfaitement leurs budgets.

 

La relation tendue avec le marketing

La stratégie numérique ne peut être développée que par une fusion de l’IT et du marketing. Avec la transformation digitale, la DSI n’est plus considérée comme une direction support, mais plutôt comme une direction fonctionnelle. Elle doit donc être intégrée autour des nouveaux business models et doit adopter les objectifs stratégiques de l’entreprise.

Une collaboration efficace doit être établie par une relation solide et un dialogue transparent entre la DSI et le marketing. En effet, les parties doivent être liées l’une à l’autre. L’IT peut, par exemple, apporter des outils efficaces et performants pour soutenir le Marketing et le Digital. Par exemple, on peut citer le Wifi invité qui permet de collecter facilement les données et d’engager les visiteurs et les clients potentiels. Il est également possible de citer l’analytics qui apporte de nouvelles métriques pour mieux comprendre le comportement des clients sur site (fréquentation, parcours…).

Bref, face aux évolutions liées au digital, les DSI doivent faire plus d’effort pour améliorer leur relation avec les autres départements en interne.

 

Conclusion

Les DSI, avec des outils à la main, sont au cœur de la transformation digitale. Ils sont capables de rompre leur isolement et doivent assumer leur rôle clé en surmontant les obstacles et en faisant face aux défis pour assurer une progression constante.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter