Safecube, une start-up pour digitaliser le processus transport de la supply chain

Le contexte sanitaire actuel a très largement complexifié tout le processus de transport logistique, qu’il soit maritime, terrestre ou aérien. Si l’on prend l’exemple du maritime, le prix du container a été multiplié par 10, les retards et congestions au port sont devenus monnaie courante et une pénurie de containers pénalise les chargeurs depuis plus de 12 mois. Aujourd’hui, lorsqu’un chargeur envoie de la marchandise, tout le transport est devenu une boîte noire avec très peu d’actions possibles en cas d’aléas. Le besoin en visibilité est de plus en plus croissant. Les solutions de suivi digitales récemment développés, seraient-elles une réponse ?

Digitaliser le processus de transport supply chain

C’est en tout cas ce que souhaite apporter Safecube, start-up née d’une joint-venture entre Michelin, Argon&Co et Sigfox en 2019. L’entreprise s’est spécialisée dans le suivi temps réel de containers et propose des solutions de suivi 100% digitale, ou dotée d’objets connectés, dit IoT (Internet of Things). En fixant des trackers à l’intérieur des conteneurs, il est possible de suivre la marchandise et d’être alerté en cas d’aléas ou d’évolution de conditions de transport (température, choc, humidité,…).

« Aujourd’hui les solutions de suivi en temps réel deviennent presque incontournable pour gagner en visibilité et contrôle sur ses flux. Elles participent à la digitalisation du secteur logistique et ont une place clé pour la maîtrise et l’optimisation du processus de livraison ». Waël Cheaïb CEO de Safecube.

Une meilleure maîtrise des dates de livraison

Ces solutions répondent à une multiplicité d’enjeux. Parmi eux, la connaissance de la date d’arrivée de la marchandise est une donnée clé, difficile à prédire. La solution Safecube va pouvoir offrir un ETA (Estimated Time of Arrival) grâce à son recalcule permanent tout au long du trajet. La captation de la donnée par les trackers, l’historique de donnée enregistré par la solution, et une couche d’intelligence artificielle va permettre de proposer un ETA au plus proche de la réalité en cas d’aléas. L’exemple de la congestion du canal de Suez bloqué par l’Evergreen en 2021 illustre bien l’apport de valeur de cette solution. Michelin un des clients de Safecube a pu en effet, grâce à la solution voir que certains bateaux avaient fait le choix d’effectuer un détour par l’Afrique au large des côtes de la Somalie, et ainsi proposer une nouvelle date d’arrivée.

Une réduction des délais de livraison

Au-delà d’une meilleure maîtrise de sa visibilité, cette solution peut permettre de réduire les délais de livraison grâce à l’optimisation des routes. En reprenant encore une fois l’exemple de Michelin, le groupe a pu réduire jusqu’à plusieurs jours ses délais de livraison grâce à l’analyse des routes et le choix d’une liaison ou d’un terminal plus qu’un autre.

Le digital apporte indéniablement une valeure pour toutes les industries ayant des enjeux de suivi du transport. L’IoT peut être une vraie clé de visibilité pour la supply chain, et globalement la transformation digitale est un tournant à prendre dans ce secteur qui n’a pas ou peu évolué depuis plusieurs décennies. Et au-delà de la géolocalisation et du suivi des marchandises, de nombreuses fonctionnalités commencent à voir le jour pour répondre à d’autres enjeux, tels que le calcul de l’empreinte carbone ou l’aide à la décision sur le processus d’achat transport.

Lire plus d’artciles sur DigiTechnologie :
– Découvrir le metabot développé par Hubi.ai, cliquez-ici
– Tout savoir des attelles imprimées en 3D de Skincasts, cliquez-ici
– Customs Bridges simplifie les déclarations douanières, cliquez-ici
– Ameca, le robot humanoïde de la start-up Engineered Arts, cliquez-ici
– Chapter54, l’accélérateur pour se développer sur le continent africain, cliquez-ici

Share This