Fineheart lève 21 millions d’euros pour le test clinique de sa mini-pompe cardiaque

La startup Fineheart a développé un traitement innovant pour l’insuffisance cardiaque sévère. Le 15 décembre 2021, elle a annoncé avoir réalisé une levée de fonds de 6 millions d’euros, bouclant ainsi sa série B à 21 millions d’euros. La Health Tech prévoit de réaliser des essais cliniques sur l’homme d’ici 2022.

Ce nouveau tour de table finalise celui de 15 millions d’euros mené en juin 2021 auprès des groupes industriels Lauak, Doliam ainsi que des investisseurs internationaux privés de la cardiologie, le fonds d’investissement européen Verve Ventures et les investisseurs historiques tels que Irdi, Galia, Aquiti, M Capital et Broadview Ventures.

Finheart, une solution innovante contre l’insuffisance cardiaque

Fineheart a été fondée en 2010 par des chirurgiens cardiologues et des électro-physiologistes. La startup propose une solution contre l’insuffisance cardiaque sévère. Il s’agit d’une mini-pompe cardiaque sans fil située entre le pacemaker et la pompe d’assistance conventionnelle. Elle aide le cœur dans son incapacité à pomper le sang afin d’oxygéner correctement le corps.

Le produit, appelé Icoms Flowmaker, est particulier. Il aide le cœur à accélérer le débit cardiaque en utilisant une petite turbine implantable en titane de 10 centimètres. Elle est synchronisée avec la contraction du cœur et fonctionne de façon pulsative.

Un dispositif ajustable

L’opération pour implanter la pompe est peu invasive. Elle dure environ une heure et demie et passe par une thoracotomie pour atteindre le cœur. On introduit ensuite la mini-pompe dans le ventricule gauche. La batterie se recharge via un système sans fil.

Ce dispositif est aussi réglable selon les besoins et les caractéristiques du patient. On peut le paramétrer en fonction de son utilisateur. Comme la transplantation cardiaque ou la mise en place d’un cœur artificiel sont des alternatives plus ou moins exceptionnelles et inaccessibles, l’Icoms Flowmaker est la solution innovante la plus adéquate pour les patients souffrant d’une insuffisance cardiaque.

La commercialisation de l’Icoms Flowmaker

L’Icoms Flowmaker a déjà été testé sur une cinquantaine d’animaux. Le dispositif de Fineheart sera testé cliniquement sur l’homme en 2022. Le financement est d’ailleurs prévu pour procéder aux derniers développements et pour effectuer les derniers tests de validation. La commercialisation, quant à elle, est fixée en 2025.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Gérer les déchets de votre entreprise avec Urbyn, cliquez-ici
– Shopopop, le spécialiste de la livraison entre particuliers, cliquez-ici
– Milvue développe des logiciels pour aider les radiologues, cliquez-ici
– Skincasts fabrique des attelles avec une imprimante en 3D, cliquez-ici
– Le Digital Markets Act a été adopté par le parlement européen, cliquez-ici

Share This