legroupeur.com, 1er Logiciel collaboratif d’achats et de services groupés

Début 2017, l’application legroupeur et sa plateforme web grouper-viti-agri.com sont créées. L’objectif est de permettre à tout viticulteur ou agriculteur qui a un besoin de le faire savoir. Dès qu’un vigneron projette d’acheter des fournitures, piquets, fil de palissage, bouchons, etc. ou un service, il peut lancer un groupement d’achat en précisant les caractéristiques du produit qu’il veut acquérir. Un appel d’offres est alors lancé auprès des distributeurs locaux ou des fournisseurs, selon les produits. Le résultat est publié en ligne avec tarif dégressif selon la quantité que le groupement commandera.

 

 

L’idée est de ne jamais acheter seul

Une fois les résultats publiés sur la plateforme grouper-viti-agri.com, les adhérents sont alertés par un message sur leur portable ou par mail. Chacun peut alors se joindre au groupement d’achat. Cette alerte prévient les adhérents qu’ils ont une nouvelle opportunité d’achat et leur sert de mémo. En effet, elle indique tous les paramètres de l’opération : le produit qu’il s’agit d’acheter, les prix proposés et la date de clôture de la commande. Les intéressés répondent en précisant le volume qu’ils veulent acheter, ce qui les engage. Les participants à chaque achat groupé restent anonymes. Celui qui lance un achat n’est pas obligé d’acheter le produit si le prix ne lui convient pas.

Aujourd’hui Grouper Viti-Agri compte une centaine d’adhérents sur le Mâconnais et la Côte Chalonnaise. Le coût d’utilisation du logiciel revient à 300 €/an HT dont 150 € sont remboursés aux vignerons qui participent au moins à cinq groupements d’achat par an. Puis chaque année GVA refacture 60 € HT de contrat de services à chacun des adhérents souhaitant continuer à bénéficier des avantages de la plateforme.

 

 

Au fil des mois l’application legroupeur devient un reflex journalier

En 2017, legroupeur.com à réaliser 60 000 € HT de chiffre d’affaires. En 2018, 200 000 € HT et l’an passé quasiment 280 000 € HT. Les produits pour le palissage et les plantations représentent la plus grosse part de ce montant. Le groupement pour l’achat de tuteurs métalliques en U a généré le chiffre d’affaires le plus important avec 25 vignerons engagés. C’est pour l’achat de GNR qu’il se crée le plus de groupements. À l’inverse, les produits phytos rencontrent le moins de succès.

 

 

Parti de Saône-et-Loire, ce système essaime

Ce concept a séduit d’autres professionnels, qui ont acheté la licence du logiciel de groupement « legroupeur.com ». Ainsi, plusieurs types de groupes (associations, syndicats, coopérative etc…) de la Vallée du-Rhône, de Bordeaux, de Champagne, de Chablis se sont lancés début de 2018. Grâce à sa polyvalence, celui-ci s’adaptera parfaitement à la politique choisi par chaque groupe : Plateforme de groupement, nouveau canal de distribution, outil de traçabilité, site internet dédié, etc.

Celui-ci fonctionne très bien dans le milieu agricole, mais peut très bien s’appliquer sur d’autres métiers (apiculture, micro-Brasserie, Mairie, artisans….).

 

 

Lire plus d’articles sur les start-up et l’innovation :
– Créez votre marketplace B2B avec Uppler, cliquez-ici
– Découvrez comment Califrais digitalise l’approvisionnement des restaurants, cliquez-ici
– Découvrez Loqualist, la plateforme qui connecte les entreprises, cliquez-ici
– Sécurisez vos achats et vos ventes sur internet avec Wixicode, cliquez-ici
– Découvrez l’éco-comparateur Cocote, cliquez-ici
– Découvrez l’achat groupé avec Kobuy, cliquez-ici
– Consommez responsable avec EthicAdvisor, cliquez-ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter