Wikipédia tombe en panne à la suite d’une attaque DDoS

Wikipédia a confirmé avoir été mis hors ligne à la suite d’une cyberattaque lors du week-end du 07 et 08 septembre 2019.

Le site a déclaré avoir subi une attaque par déni de service distribué (DDoS) qui a fait tomber ses serveurs dans une partie de l’Europe et du Moyen-Orient.

Le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Italie faisaient partie des victimes.

Le service de surveillance des pannes Downdetector a signalé le fait que Wikipédia a été en mode hors connexion pendant plusieurs heures avant d’être restauré.

 

 

Une attaque mal intentionnée

Dans une déclaration, la société mère de Wikipédia, Wikimédia, a confirmé que le site avait été frappé par « une attaque malveillante qui l’a mis hors ligne dans plusieurs pays, par intermittence ».

L’encyclopédie en ligne faisant partie des sites web les plus populaires au monde, elle attire parfois des personnes malveillantes.

La société mère a également précisé que face à un environnement de plus en plus sophistiqué et complexe, où les menaces ne cessent d’évoluer, elle a créé des systèmes et recruté des profils spécifiques à ce type de problématique. L’objectif étant de surveiller et de gérer les risques.

Wikimédia a déclaré qu’elle condamnait l’attaque, qui, selon elle, ne visait pas uniquement à déconnecter Wikipédia. Pour la fondation, cette attaque menace les droits fondamentaux de chacun d’accéder et de partager librement des informations.

 

 

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Découvrez l’histoire de Theranos, la startup qui a arnaqué la Silicon Valley, cliquez-ici
– La Californie prend position sur la neutralité du net, cliquez-ici
– Un Apple 1 vendu aux enchères pour plusieurs centaines de milliers de dollars, cliquez-ici
– Découvrez l’application BPM Iterop, cliquez-ici
– Le 1er Samsung 5G a été commercialisé en 2019, cliquez-ici
– Regardez un streaming sur le site Zone Telechargement est contraire à la loi, cliquez-ici
– Convertissez votre vidéo au format MP3 avec un convertisseur, cliquez-ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter