Beeguard, la solution pour suivre les abeilles à distance

Tout part d’une urgence environnementale, les apiculteurs constatent que les abeilles subissent depuis des années des conditions défavorables à leur développement : prédateurs, parasites, interactions nocives avec les produits phytosanitaires, réduction de la biodiversité, etc.

Aujourd’hui, cela nous emmène à avoir 30% en moyenne de mortalité sur les ruches en France.

Devant ces difficultés, les pratiques changent. Les apiculteurs ont besoin de suivre plus finement leur cheptel et certains agriculteurs changent de modèle de production, en basculant dans l’agro écologie.

Pour les aider dans ces changements, les technologies du numérique ont un avantage. En effet, elles peuvent mesurer des données factuelles et les mettre à disposition de l’utilisateur sans qu’il soit obligé de se déplacer systématiquement.

 

BeeGuard, la ruche connectée

Spécialiste de la ruche connectée, la startup française conçoit, fabrique et commercialise des capteurs et des logiciels pour aider les apiculteurs à suivre précisément l’activité des abeilles depuis 2015.

Une solution qui offre un Outil d’Aide à la Décision complet pour les apiculteurs mais aussi un service de biosurveillance permettant de caractériser la biodiversité locale grâce à l’analyse de l’activité des abeilles.

Leader dans son domaine avec plus de 3000 ruches connectées, BeeGuard développe la commercialisation de son outil d’aide à la transition vers une apiculture de précision à l’international. La solution est principalement utilisée en France et en Italie, mais dans les faits, 12 pays ont déjà commencé à adopter la solution BeeGuard.

Le service de biosurveillance est en phase d’éclosion avec déjà des dizaines de références d’agriculteurs, viticulteurs, de collectivités (mairie, Communauté de commune, département, région) ou d’entreprises. Tous sont engagés dans une démarche d’amélioration continue de notre environnement et de la biodiversité.

 

 

Une approche systémique

 Le problème initial de forte mortalité des abeilles étant multi causal, il apparaît évident qu’il est nécessaire d’apporter plusieurs types d’information à l’apiculteurs. De plus, l’intérêt de visualiser ces informations à distance nécessitent de les replacer dans leur contexte notamment météo.

C’est pour cela que la solution BeeGuard est un réseau de capteurs :

  • Une microstation météo pour récupérer le contexte de météo ultra locale
  • Des capteurs de poids (balance de ruche) pour mesurer l’évolution des réserves et une partie de l’activité des butineuses
  • Un capteur interne pour mesurer la température du couvain, c’est à dire l’activité de ponte de la reine. Avec la fonction de géolocalisation, il permet également de sécuriser les ruches contre le vol.

Ces capteurs collectent localement les données qui sont ensuite transmises vers le Cloud.

L’application permet à chaque utilisateur d’afficher les données mais aussi de saisir le registre d’élevage de l’apiculteur. Cela permet de mémoriser l’historique du rucher.

 

Une solution pensée avec et pour des apiculteurs

La solution se veut avec le minimum de contrainte possible. Il n’y a pas de configuration des appareils, pas de recharge, pas de fils.

On branche la pile, on installe la solution dans ou à proximité des ruches existantes suivant le type de capteur, sans modifier les ruches. L’outil fonctionne pendant 1 à 2 ans sans changer de pile.

 

Un système évolutif

 Le système est structurellement évolutif par son architecture en réseau. D’ailleurs, BeeGuard investit en continue dans une démarche R&D interne en collaboration avec des laboratoires de recherche et d’autres partenaires. Le but, compléter la solution dans les années à venir grâce à des capteurs complémentaires et l’apport de l’Intelligence Artificielle pour faciliter et accélérer la détection des signaux faibles, ainsi que le traitement des indicateurs santé et environnement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter